Norvège et Spitzbergs Août 2017 – Jour 1

Mercredi 02 Août 2017 :

Le jour J est arrivé. Le stress est à son comble. Je suis complètement angoissée de devoir partir… La boule au ventre, la gorge nouée. Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit.
Je pars vers 2h30 de la maison pour arriver vers 3h chez une amie qui a bien voulu m’emmener. Encore merci Audrey 😊

Dans la voiture, on rigole bien. Il fait nuit et je suis un peu dans un état second. La fatigue et l’angoisse y sont pour quelque chose.
« Kiss and Fly » : Merci Audrey et à bientôt !
Voilà, je me retrouve seule à l’aéroport.

Le vol est à 6h30. Genève – Stockholm.
Arrivée prévue à 9h10.
Franchement, j’annulerais bien tout. Je ne suis pas bien du tout. Vertiges etc.
Il n’est que 4h10 du matin mais il y a déjà une queue monumentale au comptoir d’enregistrement. Les premiers vols sont souvent pleins.
Je mets au moins une heure à déposer mon bagage. Je passe les douanes et vais me boire un petit café.
Non mais qu’est ce que je fais là ? 10 jours en plus… avec autant de challenges, je ne serais jamais capable…
Je vais bientôt embarquer pour mon premier vol… l’angoisse est vraiment forte. J’essaye de respirer… me dire qu’au pire des cas, une fois arrivée à Stokholm si j’ai envie de faire demi-tour eh ben ma foi, je le ferais…

Le vol se passe relativement bien si on enlève le fait que j’avais une tachycardie, chaud, envie de mourir…et peur en même temps 😂
Arrivée à Stockholm, je vais récupérer mon bagages et trouver l’autre comptoir d’enregistrement pour mon vol pour Tromsø. Les bornes ne marchent pas… je n’y comprends rien. Je demande de l’aide à quelqu’un de l’aéroport, mais en fait, je ne suis pas au bon terminal, forcément… 😅

Je reçois la bonne nouvelle de l’excursion que j’ai réservé pour demain est maintenue. Il n’y avait pas assez de personnes inscrites au départ mais vers 7h, j’ai reçu la confirmation que le tour aurait bien lieu. Je suis super contente. Car si en plus je n’avais pas d’activité de prévue demain, ça risquait d’être long ! Mon moral repart un peu à la hausse 😊

J’arrive au le bon terminal cette fois et enregistre mon bagage. Je suis enfin un peu plus libre. Une fois les douanes passées, je vais m’acheter un sandwich et vais me poser sur un banc. J’appelle une copine, qui me rassure.
C’est vrai que je commence à aller un peu mieux. Le pire est toujours de franchir le pas, faire le premier vol, après on commence à émerger et réaliser que l’on est en vacances.

L’heure d’embarquer arrive. L’avion doit décoller à 11h25.
Le vol se passe plutôt bien. J’ai un peu mieux gérer que le premier et à 13h15, nous atterrissons à Tromsø.


Je récupère mes bagages et file au bus qui relie l’aéroport au centre-ville. J’ai un peu du mal à comprendre les arrêts. Je demande un peu au chauffeur.
Nous passons dans un tunnel où il y a des ronds points à l’intérieur 😆 et après quelques minutes seulement, nous sommes au centre-ville. Le temps est maussade…

J’arrive au chek-in de mon hôtel mais ma chambre n’est pas prête. Je laisse donc ma grosse valise pour aller directement faire mes quelques courses pour les jours à venir. Je trouve un magasin et commence à réfléchir à ce que je vais manger. Des pâtes évidemment, sauce tomate, des céréales, de la crème vanille au soja, des framboises, etc. Je me retrouve avec 2 énormes sacs à porter.
Je retourne à mon hôtel, ma chambre est prête. Je dois tout y emmener et franchement, je suis éreintée, j’essaye de tout prendre dans les bras, c’est un sacré bordel. Heureusement il y a un ascenseur (même si je déteste ça).
Ma chambre est bien, il y a une petite cuisine. C’est propre. Exactement ce qu’il me fallait pour ces 4 nuits à venir.


Mais d’un coup, j’ai un coup de mou… je me sens terriblement seule et mal. Et là, je suis en train de réaliser que « peut-être, partir seule n’est absolument pas fait pour moi ». Une copine m’envoie un message pour me dire que pour elle, partir seule ne lui va pas. Et je me dis que moi ça doit être pareil.
En fait, j’ai trop cru que j’allais directement adoré et profité à fond. Que ce qui me stressait c’était l’avion. Mais j’avais oublié qu’il me faut toujours un temps d’adaptation en arrivant. Et là je m’étais mis une telle pression avec ce voyage… que forcément, tout le négatif est sortit d’un coup.
Par message, mon conjoint Sylvain me disait de ne pas me faire une idée comme ça directement, et il avait raison. Mais là, les 10 jours me paraissent clairement infranchissables.
J’ai donc décidé de ranger mes affaires. De me mettre un film que je connais et que j’adore (Harry Potter) pour me reposer un peu. Car je venais aussi de réaliser que j’étais complètement crevée.
Nous étions partis à New York pour les 30 ans à Sylvain juste avant. A peine rentrer je devais vite préparer ma valise pour ici. L’angoisse depuis 6 mois, et toutes les incertitudes m’ont clairement foutu à plat.

Je me couche donc, il est 16h30…

Vers 19h je me lève, un peu vaseuse mais avec l’ENVIE de visiter…et là, je me dis que c’était clairement la fatigue qui m’a joué des tours. Je me prépare donc à manger. Puis je me décide d’aller marcher jusqu’au téléphérique vers 19h30 pour monter au dessus de la montagne en face.
La marche est finalement assez longue car il faut traverser le pont, puis marcher dans des quartiers de Tromsø assez longs, et enfin, je trouve d’où part le téléphérique.


Il n’y a pas un chat. Même pas quelqu’un au comptoir, rien.
J’essaye de comprendre comment ça marche. En fait il y a un téléphérique toutes les demi-heures à cette heure-là. Je dois donc attendre 20 minutes environs.
Il y a deux filles qui arrivent. Et je les entend parler français. Je vois que, comme moi, elles essayent de comprendre comment ça marche. Du coup je leur explique ce que j’ai compris. On sympathise et finalement, après 20 minutes d’attente nous prenons les 3 le téléphérique.

La vue sur les montagnes environnantes est magnifique !
On arrive après quelques minutes au sommet et elles me proposent de rester avec elle pour faire une petite marche.
Le soleil de minuit est là, ce qui nous permet de partir pour une petite randonnée alors qu’il est déjà 20h30.


On passe un super moment à discuter avec Adeline et Alice. Elles me racontent qu’elles ont prévu un roadtrip dans les îles Lofoten pendant 10 jours (j’avais hésité avec ça aussi mais seule, je ne voulais pas me lancer dans un roadtrip). Je regrette presque d’avoir déjà tout prévu et ne pas partir avec elle 😅.
On passe une bonne heure et demie à marcher et discuter. Le ciel s’est un peu dégagé, les lumières sont super belles.
Puis nous redescendons. Il est environs 22h30 lorsqu’elles me déposent devant mon hôtel. On se dit au revoir en se souhaitant de beaux voyages chacunes de notre côté.

Photo @Adeline

En rentrant ce soir à mon hôtel, je me dis que la vie est quand même bien faite. C’est toujours au moment où on s’y attend le moins qu’il nous arrive des moments inoubliables. En tout cas, ce séjour ne commence pas si mal. Malgré un début complètement chaotique, je commence à apprécier mes premières vacances seule.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :