Norvège et Spitzbergs Août 2017 – Jour 5

Spitzbergs, j’arrive !

Dimanche 06 Août 2017 :

Lever, petit déjeuner et finition de la valise ! Je n’ai quasi plus de place… j’empile tout mais c’est une catastrophe.

Mon vol est à 12h25, je décide de commencer à rejoindre l’aéroport vers 9h30, max 10h (oui je pensais qu’il fallait au moins 2h de battement).
Je fais mon check-out de l’hôtel. Prend mes gros bagages et me dirige vers l’arrêt de bus.
J’ai un peu de peine à le trouver…
Je vois un bus de ville qui va à l’aéroport pour moins cher que celui dédié à ça. J’en profite et monte dedans. Je vois une famille qui va aussi à l’aéroport.
En arrivant , je pars checker mon bagage en soute. Il n’y a personne… juste des bornes pour le faire soi-même. Mon bagage est enregistré en 2 minutes chrono. Je me dirige aux douanes, que je passe en 1 minute environ. Et je me retrouve là, après 3 minutes, à attendre mon vol qui sera dans plus de 2h… voilà. Bravo.
Je ne pensais pas que ce serait si simple ici 😅

Du coup j’essaye de m’occuper dans l’aéroport mais en plus de tout, il n’y a RIEN à y faire.

Le temps passe et je vais bientôt embarquer. Je passe une autre douane (aux Spitzbergs, il faut le passeport pour entrer) et vais m’asseoir dans la salle d’embarquement de notre vol.
Je vois un couple de français assez jeune. Je me dis qu’ils seront peut-être dans mon groupe pour l’Adventure Week ?
J’analyse un peu tout le monde.
J’avoue que j’appréhende énormément d’aller aussi loin au Nord… dans une terre extrême de part sa situation géographique mais aussi de sa météo…
Et si je restais bloquée là-bas ? qu’il n’y ai plus de vol au retour?
Non mais stop. Il faut que j’arrête…
On embarque.



Je suis côté couloir (ça m’arrange car j’ai l’impression d’avoir plus d’air 😅). Il y a deux femmes à ma droite.
L’avion décolle. Plus possible de faire demi-tour. C’est parti. Tu vas au NORD, mais alors vraiment au NORD !!!

Au bout d’un moment, j’arrive à me détendre…
Le vol se passe sans encombre.
Il est 14h et nous touchons le sol du Svalbard !

Après avoir fait ma première photo officielle aux Spitzbergs, je prends le bus direction mon auberge de jeunesse : Gjesthuset 102. Evidemment, c’est le dernier arrêt. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit si loin de centre-ville.
Le temps est vraiment maussade, c’est très minier. J’imagine que c’est le genre d’endroit qu’on aime ou qu’on déteste immédiatement.
Moi j’avoue qu’il y a une atmosphère « bout du monde » qui me plaît énormément et qui m’intrigue.

Les deux jeunes français que j’avais vu à l’embarquement sont ici aussi à la même auberge. Je leur demande s’ils ne sont pas sur l’Adventure Week à partir de demain mais ils me répondent que non. On discute 5 min.

Je prends possession de ma chambre simple. C’est basique mais propre !

Il est deja plus de 15h et j’ai rendez-vous à 16h avec la compagnie Basecamp Explorer pour le debrief.
Je décide d’étaler mes affaires pour commencer à préparer ma valise pour demain.
Voici l’ampleur des dégâts 🤣 :

Puis je file au centre-ville, qui est quand même à plus de 2km. Je mets presque 30 minutes à atteindre la ville et à trouver l’entrée de l’hôtel.
Je me présente au comptoir et on me demande de patienter dans le salon. C’est trop beau. La déco est superbe, j’adore.
Je m’installe. Je vois une femme déjà assise. Je me demande si elle sera avec nous ? Si elle est venue seule aussi ?

Puis un couple d’une cinquantaine d’années arrive. Un autre homme.

Et le « guide ».

La femme que j’avais vu est bien dans le groupe, c’est son mari qui vient d’arriver. Ils sont Australiens et viennent de faire la Skyrace aussi 🤣. Le monde est vraiment petit. Elle est arrivée 10 min après moi ! Excellent.
Les deux autres personnes sont des Suédois, ils ont l’air extrêmement gentils.
Le guide nous annoncent qu’il y a également 3 allemands mais qu’ils ne peuvent pas assister au briefing car ils sont en excursion.

Je suis vraiment soulagée de voir que les 4 personnes présentes ont l’air super sympa !
On sympathise direct.
Le debrief nous donne vraiment envie d’être à demain. Mes angoisses diminuent direct.
Une fois fini, on va se promener un peu avec les Australiens au centre de Longyearbyen en parlant de la Tromsø Skyrace. En se séparant, je dis en rigolant de « ne pas m’oublier demain matin avant de prendre le bâteau ! ». J’ai toujours peur que le groupe m’oublie 😅.

Je vais faire quelques courses pour manger dans ma chambre ce soir. Puis repars à mon hôtel. Je suis complètement soulagée. Et dire que je stressais à mort pendant des mois, et là, il suffisait de voir les gens avec lesquels j’allais partager l’aventure pour que tout aille mieux.
Il faut dire qu’ils ont l’air excellents.

Je mange tranquillement. Appelles Sylvain pour lui dire que dès demain 9h je n’aurais pu de réseau pour lui donner des nouvelles (ça me stresse toujours un peu).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :