Trek au Sommet de l’Atacama – Jour 13

Les joyaux du Sud Lipez 😍

Mercredi 25 Septembre 2019 :

En route pour une journée haute en couleurs ! (bon ok, ma première photo n’illustre pas du tout le thème 😅) :

Premier arrêt : Árbol de Piedra. Une curieuse formation rocheuse qui ressemble, comme son nom l’indique, à un arbre de pierre. Mais avant tout, juste en arrivant, nous croisons 2 renards peu farouches (ils pensaient qu’on allait les nourrir), que je m’amuse à photographier. Ils jouent le jeu et me laisse facilement immortaliser leurs magnifiques petits minois 😍

Pour nous faisons une petite balade, il y a de magnifiques rochers que l’on peut escalader.

Sur le chemin du retour, nous croisons de nouveau nos amis les renards (qui étaient quand même un peu moins patients et plus insistants avec nous… attention à ne pas s’approcher trop près).

Nous reprenons la route pour La Laguna Colorada 😍

Après un bref arrêt à l’entrée du parc, situé dans la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa, nous partons découvrir cette pure merveille, presque seuls au monde ! Quel privilège de pouvoir découvrir cet endroit sans une foule de gens.
Les couleurs sont saisissantes…

Photo @Valérie

Nous quittons cet endroit magique et reprenons la route pour aller au Geyser Sol de Mañana. On passe par un col à 5000m d’altitude.

J’adore ces endroits volcaniques…ces couleurs… 😍

Les couleurs sont irréelles. Cette zone a une grosse activité géothermique avec de nombreux geysers, fumerolles et mares de boue. Nous marchons au milieu de tout ça en faisant très attention… ça reste extrêmement dangereux.

Nous reprenons la route, en passant par le magnifique Désert de Dali. C’est juste sublime. Et c’est ça que j’attendais de voir avec impatience. Lorsque je rêvais de ce voyage, je regardais des photos de cet endroit en me disant que, peut-être un jour, je verrais ces merveilles de mes propres yeux. Et j’y suis… C’est d’une beauté… il n’y a rien, que des montagnes volcaniques aux couleurs rouges, du sable à perte de vue, quelques rochers dispersés au hasard de la nature…
Pour couronner le tout, un troupeau de vigognes passe devant les montagnes rouges…unique…

Photo @Stephen

Nous arrivons gentiment à l’endroit que j’attendais le plus du voyage : La Laguna Verde… Je suis complètement excitée…
En arrivant, c’est la claque ! J’ai trouvé cette merveille encore plus belle que je ne l’imaginais… la couleur de l’eau est irréelle : verte-bleue. Et surtout, il n’y a PERSONNE d’autre que nous… seuls au monde sur un des spot les plus touristiques de Bolivie !

Maintenant, il faudra que je revienne pour faire ce sommet derrière moi : le Licancabur (5916m).

Je me créé un petit cairns et contemple la splendeur du lieu pendant de longues minutes…

Photo @Jenny

Nous quittons ce joyau en passant devant la magnifique Laguna Blanca avec un troupeau de vigognes qui pose juste devant 🙂

Après un petit repas vers la Laguna Blanca, nous nous dirigeons vers la douane pour revenir au Chili. Là, les choses sérieuses arrivent…
Nous rentrons dans la douane qui, disons-le, a une odeur bien marquée assez répugnante…
C’est très calme, il n’y a pas un bruit et le douanier n’a clairement pas l’air commode. Je regarde Jenny et lui dis tout bas : « Mmm dis donc, ça sent super bon là dedans ». De ça, Jenny me répond « ha bon tu trouves? » (elle n’a visiblement pas perçu mon ton ironique). Je lui répond donc « Mais non, je déconne, ça pu grave la m**** ».
Et là, …on part dans un fou rire incontrôlable. Sauf que le douanier a cru qu’on se foutait de lui et nous vire direct de son bureau. Il garde Eduardo avec lui, à qui il fait la morale pendant quelques minutes… puis nous devons retourner dans le bureau de douane UN PAR UN, sans sourire pour donner notre passeport et le bakchiche qui va avec, évidemment…
Eduardo : « Ne me refaites plus jamais ça » 😂
En même temps, il fallait savoir que les douaniers Boliviens n’avait AUCUN humour ! Mais je pense que cette expérience restera dans l’esprit de Eduardo un moment ! Ce sera une anecdote qu’il racontera aux futurs groupes qu’il emmènera 😂😂😂

Nous passons la douane chilienne cette fois. En prenant soin de ne pas trop sourire… nous devons remplir une feuille, je crois que Stephen en a utilisé 5 pour pouvoir en remplir une correctement… 😂 On commence à rire mais il faut que l’on se tienne à carreaux cette fois.
Nos sacs sont fouillés. Nous montrons directement notre origan pour éviter les problèmes. Nos passeports vérifiés. Et enfin, nous sommes sur le sol chilien !
Direction San Pedro de Atacama. Nous redescendons donc de 4500m à 2500m en 45 minutes…

Nous arrivons à San Pedro. Ça grouille de monde et on est franchement plus du tout habitués à ça.
Notre hôtel est super, les chambres sont plutôt très grandes et confortables.

On part en ville se promener et faire quelques achats. Il y a des chiens errants partout ici ! Moi qui voulais aller courir un matin au réveil, ça risque d’être compliqué (toujours peur des chiens qui ne sont à personne, même si j’adore les animaux).

Puis nous rejoignons Eduardo pour le repas dans un bon resto du centre-ville.
Nous mangeons très bien, même si je suis sure d’avoir manger un truc pas frais au vue de mes douleurs d’estomac de la nuit et du lendemain…
Eduardo nous explique l’ascension de demain. Nous allons gravir le Cerro Toco mais par la face Nord (initialement, c’était prévu par la face Sud), ce qui change tout car nous auront finalement plus de 800 m de dénivelé pour atteindre le sommet qui culmine à 5604m ! Dernier défi du séjour…

Nous partons nous coucher, un peu plus stressés qu’avant le repas 🙄

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :