Trek au Sommet de l’Atacama – Jour 2

Arrivée au Chili


Samedi 14 Septembre 2019 :

Après une nuit sans dormir mais assez calme, nous passons au dessus du Brésil. Les feux sont en train de sévir en Amazonie 😥.

Puis nous nous rapprochons du Chili, je regarde par le hublot et c’est magnifique.
Des montagnes à perte de vue. Tout à l’air tellement sec ici.
Je n’ai pas dormi mais je sens quand même cette ambiance matinale. D’avoir vu la nuit à Paris puis pendant le vol, avec ensuite le lever du jour en se rapprochant de l’Amérique du Sud m’a aidé à comprendre que nous sommes un nouveau jour. C’est comme si je me réveillais gentiment.
Le petit déjeuner est servi, je regarde les montagnes qui défilent à travers le hublot. C’est un moment de calme, de contemplation…


Le commandant de bord nous demande de nous attacher, car nous allons bientôt traverser la cordillère des Andes puis atterrir. Le passage de la Cordillère est souvent un moment délicat, alors ils préfèrent que les gens s’attachent car les turbulences pourraient arriver à n’importe quel moment. C’est évidemment un passage que je redoute 😁


Finalement, aucune turbulence. Juste une vue splendide.
Et enfin, après 14h30, nous atterrissons à Santiago du Chili, il est 9h30 du matin heure locale.

Je sors dans les premiers (Premium), et me dirige vers les douanes. Le trajet est juste INTERMINABLE. Jamais vu un aéroport aussi grand. Après des minutes et des minutes de marche, j’arrive devant une fille d’attente gigantesque. C’est le chaos ici. J’attends. Je ne vois absolument pas Valérie, ni Philippe, ni Jenny, ni Stephen. Ça me stress un peu. Je me demande s’il n’y avait pas un autre endroit où j’aurais du aller.
Après une longue attente, je passe la douane. J’arrive même à demander si je dois redonner la feuille qu’on nous a donné dans l’avion en espagnol.
Puis je me dirige vers le tapis des bagages. Non mais quel bordel ! Jamais vu un merdier pareil dans un aéroport. Un monde fou ! Impossible de passer, ça grouille de partout. Et il faut repasser avec sa valise la douane pour qu’ils s’assurent que l’on ne transporte pas de fruits, légumes etc.

Je vois une valise, qui est exactement comme la mienne, …en lambeaux par terre… je me dis « Oh p***** non ! ça commence bien! » mais en fait ce n’était pas la mienne… ouf.
Mais je plains la personne qui va la récupérer quand même 😳.

Ma valise arrive très vite (en priorité grâce au Premium) et je me dirige vers l’immense file d’attente pour sortir. J’aperçois Jenny et Stephen passer au moment où j’arrive enfin aux douanes.
Je sors donc et les attend.

Je les attends…

Je les attends toujours…

La je commence à me dire que je n’ai pas pris la bonne sortie, c’est pas possible autrement…

Je crois que j’ai attendu 45 minutes avant qu’ils arrivent par surprise derrière moi 😄.
Enfin, nous sommes tous ensemble ! J’avais vraiment l’impression que je n’allais pas les revoir (et qu’ils avaient disparu dans un monde parallèle 😬)…

Nous nous dirigeons vers les Départs car nous allons devoir de nouveau checker nos bagages pour le dernier vol Santiago – Arica. Mais vu que c’est trop tôt, on va devoir attendre.
Nous décidons donc d’aller nous poser à une table pour manger un bout et faire connaissance. On passe donc des heures à papoter de nos voyages, etc.
Je me rends compte que le groupe est vraiment top. On est tous à l’aise et on a beaucoup de choses à se raconter.

Enfin c’est l’heure de déposer nos bagages et de passer les douanes. J’arrive même à passer avec mon litre d’eau dans le sac… oups 😅.
Et enfin, nous embarquons pour le dernier vol : Santiago – Arica.
Le vol est rempli de locaux. Nous sommes d’ailleurs tout de suite reconnus par les hôtesses et steewarts comme les « french guys ».
J’ai une place au hublot. Je vais pouvoir avoir une belle vue.


Jenny et Stephen sont devant moi, et Val et Phil au rang devant.
Le vol se passe très bien. La vue est vraiment belle.

Je commence à être fatiguée. Je savoure le fait que le voyage a vraiment commencé. Ce soir, nous dormons à l’hôtel, on mange à l’hôtel… le rêve après ces heures d’avion !

Et enfin, après 2h de vol, nous atterrissons à Arica.
C’est le début de soirée ici. Nous sortons de l’avion, l’aéroport est tout petit. Les filles passent aux toilettes et je les attend, les hommes sont partis récupérer nos bagages.
Lorsque nous sortons, ils ont tout récupéré et nous rencontrons Eduardo, notre guide pour les 17 jours à venir 😊.

Nous montons dans le van et nous nous dirigeons à Arica. J’observe qu’il y a beaucoup de chiens. Et la police… Eduardo nous explique que c’est bientôt la fête nationale et qu’ils veillent au grain car beaucoup de gens sont alcoolisés en cette période…
Nous arrivons devant un bel hôtel en bord d’océan. Ça sent les vacances… le bruit de l’eau et les mouettes y contribuent.

Après quelques formalités, nous prenons possession de nos chambres. J’aurais ma chambre pour moi ce soir, c’est génial ! Je suis trop contente 😊
L’endroit est très propre. C’est Parfait !

On se retrouve dans le restaurant de l’hôtel pour le dîner. Nous faisons un tour de table pour qu’Eduardo puisse évaluer un peu le groupe. Il nous explique dans les grandes lignes comment le voyage va se passer. Nous sommes tous impatients !
Le repas est super bon. J’ai eu le droit à la version végétarienne de tous les plats 😊.

Après ce bon repas et cet échange avec le guide, nous filons au lit.

Je me prépare et me mets dans mon lit, épuisée, et pour la première fois de ma vie, je dors d’une traite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :