🌞Roadtrip dans les îles Lofoten en dernière minute (Juillet 2020)🌞

Durée : 7 jours
Période : du 25 Juillet au 01 Août 2020
Type de voyage : en couple, roadtrip, en dernière minute

En cette année 2020, bien particulière, nous devions partir au Groenland cet été. Avec tout ce qu’il se passait autours du Coronavirus, on a décidé de tout annuler… la déception a été énorme pour moi (je sais qu’il y a pire dans la vie, et nous ne sommes pas là pour polémiquer). Tellement de temps investi dans l’élaboration du séjour, pour que tout tombe à l’eau… cette année, 3 voyages ont été annulés…

Fin Juillet, j’avais 2 semaines obligatoires à prendre, on a donc décidé en dernière minute de partir pour les îles Lofoten. J’ai trouvé des vols pas trop chers Zurich –> Tromso.

Certains diront que j’ai pris des risques, mais nous étions parfaitement conscients que nous ne prenions pas plus de risques en partant qu’en restant. Tant que l’on respecte les gestes barrières de base, que ce soit chez nous ou ailleurs, nous ne voyons pas le soucis. Nous avons évidemment fait très attention, comme chez nous.
Il y avait aussi le risque que les vols soient annulés, qu’un re-confinement arrive… beaucoup d’interrogations mais finalement, nous avons vraiment eu bien fait. Car 4 jours après notre retour, la quarantaine était de nouveau imposée par la Norvège…


Samedi 25 Juillet 2020 :

Comme d’habitude, je trouve qu’on part à la bourre. Je suis déjà énervée… 😅.
Il faut 2h45 pour rejoindre l’aéroport de Zurich. La route se passe très bien, pas trop de bouchons, et nous arrivons à l’heure sur le parking.
On prend notre chariot, et nous nous dirigeons pour le check-in des bagages après plusieurs minutes de marche.
Je n’en reviens pas de partir ! En cette période si particulière, je ne pensais pas qu’on pourrait être là aujourd’hui. Je n’y croyais pas jusqu’au bout !
La file d’attente est juste gigantesque ! On se dit qu’on ne sera jamais à l’heure…même si le vol est à 14h15, quand on voit le monde…

Finalement, ça avance vite. On a tous le masques mais on est tous les uns sur les autres… il fait une chaleur à crever…
Après avoir passé les douanes, nous allons nous boire un petit chocolat chaud et milshake. Les vacances commencent vraiment !

Après un peu d’attente, nous embarquons dans l’avion.
Je n’angoisse pas énormément car j’ai attendu ce moment depuis des mois…
Du coup le vol se passe super bien, malgré le masque. Je suis sur un nuage (sens propre et figuré)… enfin, on va visiter les îles Lofoten ! Ça faisait des années que je rêvais de les visiter… c’est l’occasion en or !

Trouver une voiture de location a été horrible … jusqu’à quelques jours avant, je n’étais pas sure que ce soit ok…
S’y prendre à la dernière minute a été un peu tendu j’avoue…

Nous atterrissons à Tromso à 18h15 comme prévu. L’aéroport est minuscule, il n’y a qu’un tapis pour récupérer les valises 😅. On est surs de ne pas se tromper.

Enfin, nos 2 valises arrivent (c’est toujours le moment de vérité). Les vacances peuvent presque commencer ! Il nous reste encore la voiture à aller récupérer !
Nous nous dirigeons au comptoir, et là, en 5 min on a les clefs, surclassement (j’ai eu un peu peur au moment où il a commencé à parler « il n’y avait plus de voiture….alors on vous a surclassé… » … le stress ! Finalement on s’en tire bien. Bon, avoir une voiture encore plus « luxe » ne m’enchante pas plus que ça, je préfère les petites citadines… je ne suis pas habituée à conduire un break… mais bon, on ne va pas faire les difficiles 😅.

Les valises sont chargées, cette fois LES VACANCES COMMENCENT !!!!

Nous décidons de passer faire quelques courses avant d’aller manger, dans une petite épicerie.
Comme en France, nous mettons en place nos masques et entrons dans le magasin. Là, un mec nous croise et je vois qu’il y a un malaise…. mince… il n’avait pas de masque, est-ce qu’il se sent mal de l’avoir oublié ???
En sortant, on se pose des questions. Les gens nous regardent vraiment bizarrement.

On va manger dans un sushis à la sortie de Tromso. On demande si le masque est nécessaire… mais non, ici pas besoin.
Les sushis sont excellents ! Très originaux (fraise, mangue utilisées). C’est vraiment succulent.
Nous repartons et allons à l’épicerie d’à côté acheter les derniers trucs qu’on avait pas pris avant.
Un jeune à la caisse se met à nous parler français. Il est marocain. On lui demande pour le masque… il nous dit qu’ici, il ne faut pas le mettre sauf si on est malade… ok… tout s’explique alors !
Ça fait bizarre de profiter d’un endroit sans avoir à mettre le masque. Ça nous parait tellement fou…on est sur une autre planète…

Les courses sont faites et nous nous dirigeons dans notre petit appartement loué pour la nuit. C’est à 20 min de la ville dans la direction des Lofoten. Nous le trouvons assez rapidement et l’hôte nous accueil pour un tour rapide des lieux.
L’appartement est magnifique.

Nous partons nous coucher avec le soleil, qui ne se couchera pas une fois lors de notre séjour 😊.

Dimanche 26 Juillet 2020 :

Finalement, je n’ai pas si mal dormi, malgré le soleil. Le masque d’avion a été efficace.
Aujourd’hui, c’est une journée entière de route qui nous attend… je m’y suis préparé, on risque de passer 8h minimum dans l’auto… Mais c’était le compromis si on voulait profiter au mieux des îles Lofoten.
Je déjeune (Sylvain ne mange pas toujours le matin), nous préparons les affaires et nous reprenons la route sans tarder vers 9h.

Il fait beau et les paysages sont directement jolis. La route aura beau être longue, ça va être sympa de voir la diversité des paysages.
En passant à côté de Bardufoss, on se dit « Heureusement qu’on a trouvé une voiture de location car sinon nous aurions du prendre un bus jusque là pour louer une voiture » (c’était la pénurie complète sur Tromso)…

On met des radios Rock pour passer le temps.
Plus on se rapproche des Lofoten et plus les paysages deviennent montagneux…

Les belles plages commencent à apparaître :



On décide de s’arrêter vers 13h manger un burger le long de la route. On refera une pause à Svolvaer plus tard…

Les paysages deviennent magnifiques… on passe à travers des montagnes (tunnels, ponts…).

Après un petit arrêt à Svolvaer pour boire un coup, nous reprenons la route pour la dernière heure de route pour arriver à Ramberg. Les plages idylliques se succèdent…

Puis enfin, nous arrivons devant la magnifique maison que nous avons loué pour 3 nuits. C’est une villa toute neuve, design… superbe !

Nous découvrons et nous sommes ravis : 2 chambres (chacune une salle de bains), une grande cuisine, une machine à laver, un salon salle de Yoga, une terrasse avec vue sur l’océan… juste parfait.
Notre hôte, Olga, me propose d’aller randonner ce soir au soleil de minuit. Sylvain n’aime pas trop marcher du coup ça ne le dérange pas que je parte.

Nous partons manger dans un petit resto à Ramberg.


Et à 20h30, je retrouve Olga pour la randonnée.
Nous passons chercher une de ses amies : Marta.
Nous commençons la randonnée en faisant connaissance. Il est presque 21h et on peut randonner toute la nuit… c’est vraiment génial la Norvège !

Comme d’habitude ici, j’avais presque oublié à quel point les sentiers sont techniques… C’est souvent du Scrambling (se servir de ses mains pour escalader et monter), j’adore. Mais seule, je ne sais pas si je me serais lancé là-dedans dès le premier jour 😅

Arrivée au sommet, c’est splendie… une vue à couper le souffle sur Ramberg et les montagnes environnantes… sublime !
Je suis trop contente… c’est magique.

Nous redescendons par un chemin toujours un peu vertigineux mais c’est tellement beau…

Nous revenons à la voiture, il est 23h30. Le soleil se couche sur l’océan… il remontera directement pour rester haut dans le ciel après.

Au retour dans la maison, la vue est sublime… je n’ai pas envie d’aller me coucher, j’aurais juste envie de rester là, dans le salon, à regarder ce spectacle…
Mais si je veux profiter demain au maximum, il va falloir aller au lit…
C’est dur de fermer les yeux sur ce genre de paysages…

Lundi 27 Juillet 2020 :

Vers 6h, je me lève… je suis motivée à aller grimper le Ryten, le célèbre sommet pour voir la manifique plage de Kvalvika.
C’est un peu nuageux. Le vent à l’air fort, mais je monte dans la voiture pour aller me garer à Fredvang. Je trouve un parking payant, mais honnêtement pour 1h30 je n’avais pas de monnaie, j’allais pas laisser 20€ !
Je trouve assez facilement le début de la rando. C’est bien indiqué. Je pars en courant, je marcherais dans les cotes. Je croise des gens qui reviennent de leur nuit sur la place.
Plus je monte, et plus le paysages devient beau, la vue est spectaculaire.

Il y a quelque endroits à « escalader », mais des chaînes sont à disposition.

Après un petit moment perdu dans mes pensées et dans les paysages, petit à petit, la plage se révèle devant moi. Je n’ai croisé plus une seule personne depuis le début… mais je me dis que ce genre d’endroit est de toute façon blindé à partir de 10h.

Le vent s’est intensifié sur la crête. C’est impressionnant. C’est comme si je faisais un vol en soufflerie 😂.
Je croise 2 personnes qui redescendent, ça me rassure un peu.

Au sommet, il y a un homme qui essaye de ranger sa tente… le pauvre… vu le vent c’est juste impossible ! Je lui demande quand même s’il a besoin d’aide, mais il me dit que non, ça ira.

Arrivée au sommet, je fais directement demi-tour car il y a moins de vue ici, d’ailleurs les gens ne viennent que rarement à ce sommet car la vue est plus belle plus bas.
Je refais quelques photos…

Je quitte ce petit bout de paradis et reviens sur mes pas. Je suis bien contente d’être parvenue à monter au sommet du Ryten, en plus le temps est dégagé… je n’aurais pas pu rêver mieux. En redescendant je commence à croiser des gens… et je pense à mon bon petit déjeuner qui m’attend à la maison avec Sylvain 😍.

Sur la route du retour, la vue est incroyable…

Je m’arrête également sur la plage de Ramberg, déserte à cette heure… c’est sublime…

En quelques heures ce matin, j’en ai pris pleins les yeux… et la journée ne fait que commencer !

Je rentre ravie à la maison, on prépare le petit déjeuner et on se décide à aller visiter la plage de Haukland avec une petite randonnée au sommet du Mannen.

Il y a environs 40 min de route. Le temps est dégagé.


En arrivant à Haukland, difficile de trouver une place de stationnement, mais on arrive à prendre la dernière. Je ne suis quand même pas rassurée de laisser la voiture là-au milieu…



Nous commençons notre petite randonnée. Sylvain n’aime pas vraiment marcher, mais je lui promets que ce ne sera pas une randonnée de 6h…
Il fait une chaleur… qui aurait cru ? En venant en Norvège, j’avais envisagé qu’il ferait froid, pluvieux… et là on crève de chaud !
J’ai mis un pantalon mais je regrette mon choix 😅.

Plus on monte et plus la vue sur la plage est imprenable.

Nous arrivons enfin au sommet. Il y a du monde mais la vue en valait la peine !

La descente est plus « fun » et rapide. Même s’il faut vraiment faire attention. On longe tout le long le précipice alors il faut rester concentré jusqu’au bout.

Nous arrivons enfin à notre voiture. On va se chercher à manger et nous filons nous poser un petit coup sur la plage. Pendant que Sylvain lit, je pars tremper mes pieds dans l’eau bleue turquoise. Et là… wouha, la température ! Elle est gelée !!! et je vois des gosses qui vont se baigner… c’est dingue !


Après cette pause reposante, nous reprenons la route pour aller visiter Nusfjord.

Il se met à pleuvoir au moment où nous arrivons dans le village. Heureusement, on trouve une place de park directement (je n’ose pas imaginer les autres années, sans le coronavirus…).
Nous payons l’entrée au village (hé oui) et partons le visiter sous la pluie. Il y a beaucoup de charme en effet.


On s’arrête manger une bonne gaufre dans un petit café / souvenirs. C’est très chaleureux.

Nous reprenons ensuite la route pour Ramberg. Les restaurants sont malheureusement déjà complets… on se dirige donc jusqu’à Fredvang pour trouver une petite pizzeria ouverte.
Il pleut toujours un peu.
Et nous partons nous coucher.

Mardi 28 Juillet 2020 :

Je me réveille tôt (vers 5h30). Le ciel est redevenu clair et j’aimerais monter au Moltinden ce matin avant le petit déjeuner.
Il suffit que je parte me garer devant l’épicerie à Ramberg et hop, le chemin de randonnée commence ici.

Je ne suis pas sure d’arriver à monter au sommet… car c’est 2km mais 700 m de dénivelé ! ce qui veut dire que ça risque d’être très raide… voir complètement vertigineux.
C’est donc avec un peu d’appréhension que je pars à l’assaut de ce sommet.

Je commence la rando et là, je comprends déjà le genre de terrain… un mur, littéralement. Mais ça passe bien. Le sentier est clair, par moment je m’aide de mes mains.

Après 200 m de dénivelé, j’arrive au premier petit sommet.
Je décide de ne pas m’y attarder pour le moment et partir directement pour Moltinden.



Je suis absolument seule au monde (juste croisé quelques moutons)… je ne suis pas non plus très rassurée… car le chemin commence gentiment à se profiler dans un terrain très rocailleux. Je dois escalader de gros caillou. Le vide est à ma gauche et je laisse volontairement de la distance.



Au bout d’un moment je me demande vraiment si je vais y arriver. J’ai l’impression que le sommet est ce promontoire à ma droite… qui parait inatteignable… et au moment où j’allais presque renoncer, je prends mon application de rando et me rends compte que je suis à 5 mètres du sommet. Ce n’était pas du tout ce promontoire !
Du coup, je suis trop contente de me dire que j’y suis enfin !

Devant moi, le fameux dernier bout assez aérien. Le vide cette fois, est partout… un faux pas n’est pas permis…
Je commence à escalader le rocher par la gauche, mais je ne me sens pas du tout en sécurité…
Je décide de renoncer… après tout, j’ai toujours dit qu’il ne fallait jamais prendre de risques juste pour un sommet… ce n’est pas une finalité en soi…
Je suis frustrée, c’est sur, mais bon, sécurité avant tout…

En revenant sur mes pas, je m’aperçois qu’il y a un autre chemin qui me parait plus sécurisé… moins « escalade ». Même s’il faut que je m’aide de mes mains, effectivement c’est largement possible. J’analyse toujours si je serais capable de redescendre aussi ! 😅

J’arrive au sommet du Moltinden, ravie et fière de m’être dépassée ! 😊

Je redescends complètement ravie de ma sortie.
C’était technique mais magnifique ! Quelle vue !

Petit déjeuner et petite séance de yoga…


Puis, check-out de notre belle maison, déjà 😓.
Ca passe tellement vite… on serait bien restés encore !

On dit au revoir à Olga et nous partons nous garer à Fredvang. Je voudrais que Sylvain fasse la rando pour aller voir la plage de Kvalivka.
Il fait super chaud et on a les courses dans notre coffre mais on ne va pas en avoir pour 6h non plus… normalement 😅.
On paye le parking et nous entamons notre randonnée…
Il y a pas mal de monde. Mais ça reste gérable.

La vue sur la plage se rapproche…

Nous reprenons la route pour notre autre hébergement situé vers Reine à Sakrisoya.

En arrivant, nous nous trompons de chemin pour trouver notre hôtel.

On découvre notre « Dollhouse » pour 2 nuits. Wouha comme c’est petit ! Le choc… après avoir été dans une immense maison, là c’est clairement une maison pour poupées ! La taille est l’équivalente à un camping-car je dirais…
Je suis un peu déçue au début mais franchement, la décoration est vraiment super soignée et la vue très belle… on en rigole…
Pour dormir, il faudra monter une échelle et ramper sous le toit 😅.
Finalement, Sylvain adore… il est pourtant grand mais trouve ça charmant.

Cet hébergement est clairement insolite.

Nous trouvons un très bon restaurant à 100 m à pieds et allons nous coucher dans notre cabane.

Mercredi 29 Juillet 2020 :

Je me lève tôt pour aller vite me garer sur le parking à Reine pour pouvoir faire la rando Reinebringen. C’est LA rando spectaculaire de la région.
Plus de 1800 marches pour environs 450m de dénivelé (on ne peut pas vraiment appelé ça une randonnée d’ailleurs…).
Avant 7h, me voilà sur le parking. Il y a déjà quelques voiture.


La première partie de cette sortie se fait en bord de route. Je vois des jeunes dormir sur les rochers qui bordent l’océan… ils ont de la chance avec le temps !

Puis j’entame les marches… il faut se concentrer car les marches ne sont pas toutes au même niveau (ce sont des cailloux). Je double la plupart des gens qui marchent plutôt très lentement. C’est vrai que c’est assez dur… ça grimpe…
Enfin, je vois le bout, les marches se transforment en chemin délabré. Je me dis que le jour où c’est mouillé, ça doit être complètement casse-gueule…je suis contente que ce soit sec.
La pente est raide… et enfin le col est là.
Je pars directement à gauche en pensant que le sommet est là-bas. Mais en fait je me trompe, il est à droite.
Je reviens sur mes pas. Et là : il faut escalader. C’est pas si facile et je me demande comment font la plupart des gens qui montent ici (sans préparation rien…). Je pense qu’ils s’arrêtent au col où la vue est déjà spectaculaire.
Le dernier passage n’est pas obligatoire mais pour moi, c’était essentiel.

Après avoir escaladé ce petit bout. Je me retrouve devant une petite crête, qui ne fait que 1 m de long, et pourtant. Un faux-pas et c’est la chute jusqu’en bas… je respire, reste zen et fait LE pas.
Enfin j’atteins le sommet. C’est … splendide. Il n’y a même pas assez de mot. Je suis tellement contente de la météo, j’ai pu faire toutes les randos spectaculaires que je rêvais de faire, et même encore plus… c’est incroyable.
J’ai tellement de connaissances qui sont venus aux Lofoten sous la pluie… que je ne m’attendais pas du tout à avoir un temps comme ça.

Je quitte cet endroit incroyable et repars sur mes pas. Sauf que désescalader ce que j’ai monté = NON ! Impossible… trop dangereux à mon goût…


Je passe à gauche, ça me parait un peu moins risqué. Sauf que c’est quand même sacrément casse-gueule…ils auraient pu mettre une corde ! 😅
Je tremble comme une feuille une fois que j’arrive en bas…
Puis je refais les 1800 marches en descente en étant en plus vigilante.

Départ de la rando : Reine (parking à l’entrée du village)
Longueur : 3,80km
D̩nivel̩ + : 490m / D̩nivel̩ Р: idem
Fréquentation : bien de trop forte !

Je reviens petit déjeuner tranquillement à la Dollhouse, heureuse de ce point de vue incroyable.

Aujourd’hui, on va aller visiter le village de Å puis cet après-midi, j’ai réservé une sortie Kayak à Reine.

Nous reprenons donc la voiture et nous dirigeons vers Ã….

Il y a un immense parking et heureusement… car il y a pas mal de monde.
Nous commençons à marcher sur un petit chemin et trouvons un bel endroit pour nous poser devant les montagnes. C’est super reposant…

 

Je vais marcher un peu aux alentours pendant que Sylvain continue de lire sur les rochers.

Puis nous allons nous promener et rejoignons le petit village pour aller boire un coup. C’est super sympa ici. Typique. Et il y a des possibilités de randonner énormes.

Nous reprenons la route pour Reine.
Sur la route, nous voyons la file de gens qui monte à Reinebringen. C’est impressionnant… Je suis bien contente de l’avoir fait ce matin à 7h !
Par contre on voit également un hélicoptère de secours… qui hélitreuille une personne… pas bon signe ça… En même temps, j’ai trouvé cette rando vraiment dangereuse, c’est étonnant qu’il n’y ai pas plus d’accidents…

J’avais peur de ne pas trouver de places à Reine, mais en fait, il y a un immense parking (payant). On se gare déjà devant la guesthouse d’où va partir le tour en Kayak. On a le droit, vu qu’on a réservé l’excursion.
Nous sommes un peu en avance alors nous allons nous promener un peu dans Reine. C’est super joli. On se prend un milk-shake et un chocolat chaud et allons nous asseoir dans un petit salon de thé. Il fait encore super beau… même si le vent se lève.

L’heure arrive et nous allons au point de rendez-vous. Quelques présentations plus tard, Runhild notre guide, nous explique instructions de sécurité. Il faut mettre le gilet, prendre les pagaies, et nous voilà partis au port de Reine.


C’est un peu chaotique pour mettre le kayak à l’eau et monter dedans depuis l’embarcadère, mais tout se passe sans encombre.
Sylvain, qui appréhendait un peu (il n’avait jamais fait de kayak), comprend vite la technique et apprécie complètement le tour.

Il fait beau, un peu ventu, mais c’est tellement génial de pagayer dans le fjord. L’eau est par moment bleue turquoise…

Nous passons sous le petit pont qui nous mène dans un fjord au milieu des montagnes. Ce matin, je voyais tout ça depuis le haut, et cet après-midi, je suis là au niveau de la mer… c’est génial.

Après 2h de kayak dans le fjord de Reine, nous revenons sur la terre ferme. Nous devons remonter les kayaks sur l’embarcadère. Et les remonter au port.
Nous redonnons tout notre équipement et nous partons nous garer ailleurs pour manger sur Reine.

Nous trouvons un bon petit resto pour manger burger et repartons pour notre dernière nuit dans la Doll House.

Jeudi 30 Juillet 2020 :

Je me décide à tenter un dernier sommet ce matin… C’est vrai que j’ai super bien profité pendant ce voyage chaque matin, avec cette météo superbe. Il fait encore beau et je me dis que ce serait dommage de ne pas tenter le sommet de Tindstinden.
Je me suis renseignée hier soir. Certains disent que c’est aérien sur le bout final. Je me décide d’y aller en me disant que je n’atteindrais peut-être pas le sommet…
Seule, c’est toujours chargée d’appréhension que je me lance sur les sentiers en Norvège. C’est technique ici et il n’y a pas grand monde à cette heure là.
Il est 7h et je suis déjà garée sur la dernière place du parking. C’est d’ici que partent beaucoup de randonnées (Munkan par exemple).

Il fait bon, je ne croise pas un chat…l’effet de solitude est bien marqué ici.

Je vois un aigle qui survol le sommet 😍.
Je continue de monter… me trompe un peu de chemin mais arrive toujours à retrouver la trace du sentier.
Il y a des chaînes à certains endroits, ça aide bien.
Le sommet me parait loin…

J’ai un peu peur de la partie aérienne mais je me dis que si au pire je n’y arrive pas, je ferais demi-tour… pas de stress !

Je grimpe et grimpe… c’est long alors qu’il y a peu de kilomètres (c’est mon côté Impatient).
Et enfin, j’arrive sur cette fameuse crête aérienne. Il faut effectivement faire attention, mais rien d’insurmontable si on gère le vertige. En plus, des chaînes sont installées quasi à tous les endroits aériens !

La vue est splendide : je vois le lac Ågvatnet qu’on voyait depuis le village de Å.
J’avais hésité à faire le tour ce matin mais je suis toujours plus attirée par les sommets…

Pour donner une idée du vide :

Je continue ma progression, je pense enfin être au sommet mais en arrivant en haut d’un promontoire, je m’aperçois que le sommet est encore un petit peu plus haut.

La vue est spectaculaire… quel régal ! ça clôture bien mon passage ici 😍.
Je suis absolument SEULE au monde… Comme sur Moltinden… croisé personne… j’ai le sommet pour moi toute seule. J’en profite à fond…

Après ma petite séance photo et avoir apprécié la vue à 360 degrés, je reprends le chemin inverse pour rentrer. J’appréhende un peu la descente mais il faut que je prenne confiance en moi : je vais y arriver !

Le passage des chaines se passe pas trop mal, je descends assez vite. Je trottine quand je peux (ici, c’est pas souvent) et me réjouis de retourner à la maison petit déjeuner avec Sylvain.

Départ de la rando : SørvÃ¥gen (parking indiqué d’où part toutes les rando)
Longueur : 5,55km (ça paraît ridicule on est d’accord)
D̩nivel̩ + : 525m / D̩nivel̩ Р: idem.
Fréquentation : je n’ai croisé que 3 personnes bien plus bas qui y montaient (et je ne suis même pas sure qu’ils y allaient). Largement moins fréquentée que la célèbre Reinebringen (voir Jour 5)
et vue à couper le souffle.

Je reviens dans notre petite maison, on prépare le petit déjeuner et il faut tout ranger… nous quittons les Lofoten aujourd’hui pour aller jusqu’à Sjøvegan, soit 6h de route qui nous attendent. Nous aimerions faire quelques arrêts en cours de route.



Nous quittons donc notre petite maison à regret et repartons sur la route…
On va repasser par Ramberg et si le temps le permet, nous irons louer un paddle. Le temps est trop ventu mais nous décidons de nous arrêter un petit moment sur la plage… pour la dernière fois… c’est si beau ici ! On reste une bonne heure à regarder les gens qui se baignent (les fous). Je commence aussi à écrire mon journal de voyage… et je me promène pour faire quelques photos avant de repartir.

Il est dur de ne pas s’arrêter de nouveau à tous les spots magnifiques…

Après 2h de route, nous voyons la magnifique plage de Henningsvær, nous décidons d’aller visiter la petite ville dont tout le monde parle. Il y a un monde pas possible ici… c’est vraiment fou de retrouver autant d’agitation. Il y a plusieurs ponts à passer avec des feux, les gens se sont garés sur des parking à 3km de la ville… on se dit qu’on va tenter de trouver une place sinon on fera demi-tour.
Après avoir tourné quelques minutes sur le parking, enfin je trouve une place.
On se promène un petit coup, il y a effectivement beaucoup de charme… un village au bout du monde.

Mais on ne s’attarde pas trop, donc après avoir bu un petit café et mangé un petit gâteau, nous repartons prendre la route. On aimerait s’arrêter un petit moment sur la plage.

Le parking de la plage est bien plein mais nous décidons tout de même d’y faire un saut. Dernière chance pour un plongeon arctique à 14 degrés (ou moins … je sais pas vraiment). On se croirait aux Caraïbes, sans la chaleur de l’eau !
Mais tant pis, je me décide à y rentrer ! J’ai l’impression que mille couteaux me transpercent mais ça en vaut clairement la peine ! C’est magique…et je me suis sentie tellement bien après !

Je me sèche (eh oui, Sylvain n’a pas réussi à y aller haha). Je paye les toilettes pour aller me changer, et nous repartons. Cette fois, plus trop d’arrêts possibles car il reste 4h15 de route et il est déjà 14h…

Le chemin inverse me parait interminable… c’est vraiment long…


Enfin, nous arrivons à Sjøvegan pour prendre possession de notre cottage pour la nuit.
L’endroit a l’air très reposant, nous sommes au bord d’un fjord… très sympa.

Nous mangeons au restaurant de l’hôtel et allons nous coucher.

Vendredi 31 Juillet 2020 :

Je me réveille assez tôt pour aller faire un peu de sport dans la forêt environnante. Je me fais dévorer par les moustiques 🤣 du coup, je reviens au cottage pour préparer le petit déjeuner.

C’est encore une belle journée et nous prenons la route assez tôt pour pouvoir profiter de Sommaroy Island.
J’y étais déjà allée en 2017 et j’avais envie d’y emmener Sylvain.
C’est enfin un hôtel, où nous aurons pas besoin de faire notre petit déjeuner 😅. J’adore les buffet…

La route est aussi assez longue… D’ailleurs, on s’est rendu compte, heureusement assez tôt, que nous prenions la mauvaise route pour aller à Sommarøy, le GPS nous faisait prendre le ferry, chose que nous voulions éviter… demi-tour…
On fait un petit arrêt pour s’acheter 2-3 choses à grignoter. Puis vers 14h30, nous arrivons dans le brouillard sur l’île de Sommarøy !

Notre chambre n’est malheureusement pas prête, on aurait bien aimé y déposer nos affaires et se changer… du coup on attend tranquillement dans le hall que ce soit ok…
Ce n’est qu’une heure après que l’on peut y aller…
Puis nous partons explorer les petites plages, malgré le temps un peu gris.

On se trouve un petit endroit au bord de l’eau sur les rochers et passons une bonne heure à discuter.

On a réservé le restaurant de l’hôtel à 19h mais vers 17h50, nous retournons voir si on peut décaler à 18h (les poules!).
Je mange un des meilleurs burger végétarien que je n’avais jamais mangé…

Samedi 01 Août 2020 :

Je me lève pour aller courir sur le sommet de l’île de Sommarøy. Ce n’est pas très haut, c’est nuageux, mais ça me fera prendre l’air.
La vue est tout de même sympa en montant avant d’arriver dans le brouillard 😊

Le sommet est dans le brouillard complet mais j’en ressors très vite en redescendant par l’autre versant de la montagne. Je crois même pouvoir voir des baleines dans l’océan !
Je continue ma descente, le dernier bout est un labyrinthe dans les arbustes… j’arrive enfin à regagner la route après un moment à me demander si j’allais arriver quelque part dans cette brousse 😅.
Après une bonne douche, on file au petit déjeuner buffet 😍. Le meilleur moment !

Puis nous faisons notre sac, pour l’aéroport. On a du temps avant le vol qui est tard donc nous allons prendre le temps en route.

Nous nous arrêtons faire quelques photos avant de quitter l’île pour rejoindre Tromsø.

Je cherche toujours les élans… mais rien.

On se décide d’aller remanger des sushis au même endroit qu’au début.
Le service est un peu long mais les sushis toujours aussi bons.

Du coup, on aura pas le temps de monter en téléphérique sur la colline… mais tant pis. Vers 15h, on va se poser un coup sur l’île en face de Tromsø. Il nous reste une heure avant de retourner la voiture…

Puis, ça y est… les vacances touchent à leur fin.
Nous laissons la voiture sur le parking et les clefs dans la boite.
Il n’y a RIEN d’ouvert dans l’aéroport… c’est la cata ! Je pensais acheter des souvenirs pour les amis / famille ici mais c’est foutu…
Il n’y a rien pour s’asseoir. On va faire la queue pour poser nos bagages, il y a une file impressionnante. Mais heureusement, nous sommes devant… Malgré les masques, on est un peu les uns sur les autres… on reconnait la plupart des gens qui étaient aussi dans le vol Aller.
Ça prend un temps phénoménal…

Enfin, on passe les douanes… et là, aucun magasin ou restaurant ouvert, rien…
Bon ben tant pis…
On file à notre porte d’embarquement, là on reconnait un couple avec leur enfant de 2 ans qui était dans les Lofoten 🤣, le monde est vraiment petit !

Puis on embarque…
Le vol, au départ, se passe très bien. Je suis même étonnée de moi-même.


C’est arrivés à Zurich que tout se gâte… Je vois les feux d’artifice (Fête Nationale Suisse!) depuis l’avion un peu partout, puis je vois des éclairs… merde : un orage sévit…et on le traverse.
Là j’ai clairement cru crever. C’est les montagnes russes… des hauts le cœurs… ça bouge de trop.
Je suis sure qu’on va y rester… l’avion ne va pas supporter (et moi surtout!)….

On touche le sol à 22h30… sans y croire, nous sommes en vie ! 😆
Je tremble et suis bien contente d’être arrivée…
Maintenant, il ne nous reste plus qu’à récupérer nos valises, et nous diriger vers le parking avec notre chariot et les éclairs qui surgissent de partout…mais surtout avec de nouveaux souvenirs dans la tête 😍

Conseils :
Pensez à réserver TRÈS TÔT la voiture de location et les hébergements…
Nous nous y sommes pris à la dernière minute et on a bien cru ne rien trouver… Le contexte actuel était clairement spécial mais si vous le pouvez, réserver votre voiture dès que vous avez réservé votre vol.
Pour les Lofoten, si vous aimez randonner, il faut y rester une bonne semaine minimum.
Sylvain n’aime pas randonner, donc nous n’avions prévu aucune grosse rando sur la journée entière, je m’arrangeais pour les faire en mode « trail » le matin avant le petit déj, mais pour ceux qui aiment ça, restez plus !
Niveau Hébergements, il me semble judicieux de rester aux alentours de Ramberg.
C’est assez central.
Nous avons adoré notre hébergement et la situation : des sommets PARTOUT à faire… j’aurais pu rester une semaine sans refaire le même ! Et la plage sublime. Il y a un côté balnéaire, on aime ou on aime pas.
C’est assez ouvert, pas comme Reine qui est certes, magnifique, mais encastrée.
De Ramberg, il n’y a que 30 min de route pour Reine.
Et vous pouvez aussi profitez pour visiter les alentours de Nusfjord, Haukland en restant à Ramberg.
Reine me parait également un bon choix.

Pour se rendre aux Lofoten nous avons opté par la route par manque de temps. Au départ de Tromso. Mais le faire en ferry semble bien sympa ! Surtout si vous en profitez pour visiter l’île de Senja.
Nous n’avions pas le temps de prévoir les horaires de ferry et tout ce qui va autour mais, je pense que ça peut être un option plus intéressante que de faire 7h30 de route !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :