🌋 Islande: Road-Trip entre amies 2017🌋

Durée : une semaine
PĂ©riode : du 29 Avril au 06 Mai 2017
Type de voyage : entre amies, road-trip

Pour les 30 ans de ma meilleure amie, Anne-Lise, nous sommes parties en Islande faire un road-trip d’une semaine. Je savais que ce pays lui plairait. Et honnĂȘtement, j’ai eu un plaisir incroyable Ă  l’emmener sur ces terres. Ce voyage a Ă©tĂ© vraiment magique. Des moments inoubliables, des fous rires Ă  n’en plus finir, des rencontres animaliĂšres magiques et des paysages Ă©poustouflants…

C’Ă©tait la deuxiĂšme fois que je faisais le tour complet de l’Ăźle. Et la 4Ăšme fois que je partais en Islande.
Anne-Lise m’a fait confiance sur l’itinĂ©raire, j’ai mĂȘme rĂ©ussi Ă  caser les Iles Vestmann 😅 (dont on se souviendra) Ă  la fin du sĂ©jour.

C’Ă©tait la premiĂšre fois qu’elle prenait l’avion… j’ai donc essayĂ© de ne pas lui montrer que je stressais trop… 😅 D’ailleurs, elle a surement mieux gĂ©rer que moi au final…

On vous embarque pour un voyage incroyable au pays des volcans, des baleines, des icebergs et des grands espaces !

Samedi 29 Avril 2017 :

Nous y sommes… aprĂšs des mois de prĂ©paration et de patience, le jour J est enfin arrivĂ© !
Nous prenons la route pour GenÚve dans la matinée.
Le vol est Ă  14h.
Nous laissons notre voiture sur un parking chez un collĂšgue, puis prenons le bus (avec les bagages c’Ă©tait clairement pas pratique mais bon…bien moins cher que le parking 😅).
AprĂšs quelques minutes nous arrivons dĂ©jĂ  Ă  l’aĂ©roport.

Nous dĂ©posons nos bagages puis nous passons les douanes… cette fois, nous n’avons plus qu’Ă  attendre l’embarquement. Anne-Lise gĂšre plutĂŽt trĂšs bien son stress, moi j’avoue qu’intĂ©rieurement, j’ai toujours cette apprĂ©hension au fond… les vols me font toujours cet effet.

Nous prenons des photos et nous occupons le temps que l’embarquement commence…


Cette fois, on ne peut plus reculer ! Go… On monte dans l’avion… Anne-Lise se met au hublot…
Je pense qu’elle stresse mais le cache bien. On dit des conneries pour se dĂ©tendre et enfin, nous dĂ©collons…le cƓur est bien remontĂ© (je me dis « Merde, c’est son premier vol… » 😅).

La vue sur le Mont Blanc est spectaculaire !

Une fois en vol, on discute… je lui parle du pays, qu’elle va ĂȘtre dĂ©paysĂ©e directement… que ça risque d’ĂȘtre magique…
AprĂšs un peu plus de 3h de vol, nous atterrissons Ă  ReykjavĂ­k.
Nous prenons nos valises et lĂ , je dois appeler la compagnie qui nous loue la voiture « Hello, it’s Emilie speaking », Anne-Lise va se foutre de ma poire pendant un moment avec cette phrase 😅…
Nous rĂ©cupĂ©rons assez vite notre voiture, notre petit Jimny que l’on baptisera Ă©videmment Jimmy 😍 … et cette fois : l’aventure commence !!!

Nous prenons la route… l’aĂ©roport de Keflavik est au milieu d’un champ de lave… c’est dĂ©jĂ  si beau, si dĂ©paysant…
On s’arrĂȘte faire quelques photos.

Nous faisons un petit arrĂȘt pour faire quelques courses et le plein (gros moment de doute sur l’essence d’ailleurs… on Ă©tait pas sures si c’Ă©tait du diesel ou de l’essence, personne ne rĂ©ussissait Ă  nous aider…).
Bref on a mis ce qui nous semblait bon, et on a eu aucun problùme 😅

Nous allons avoir pas mal de route pour arriver à notre premier hÎtel, situé bien plus au Nord à plus de 3h de route, vers Blonduos.

Petit arrĂȘt Ă  Borgarnes avant de reprendre la route (premier achat de souvenirs…).

Nous faisons un arrĂȘt vers le volcan GrĂĄbrĂłk qu’on a pu gravir le long de la route. La luminositĂ© commence Ă  dĂ©cliner…il va falloir s’affoler si on ne veut pas arriver Ă  minuit.

Nous reprenons la route car nous allons dĂ©jĂ  arriver assez tard Ă  l’hĂŽtel.

Nous arrivons enfin, aprĂšs plus de 3h30 de route Ă  l’hĂŽtel HĂșni.
Le soleil ne va pas beaucoup se coucher Ă  cette pĂ©riode de l’annĂ©e.
On se prépare et partons nous coucher.

On n’arrive pas Ă  dormir… il y a un gamin dans la chambre Ă  cĂŽtĂ© qui tape une crise de fou !
Anne-Lise, qui en a autant ras le bol que moi, se met Ă  taper au mur comme une malade 😂 et soudain, le mec dans la chambre pĂšte un cĂąble ! Il vient tambouriner Ă  notre porte… la vache, il a envie de nous tuer ! 😂
On dĂ©cide de faire les mortes… car vu comme il est Ă©nervĂ©, je pense qu’on ne va pas risquer un pain dans la tronche.
Bref, le voyage commence bien tiens…

Je n’arrive pas Ă  dormir du coup…😅

*************************

Dimanche 30 Avril 2017 :

Bon, on ne va pas se mentir, c’est complĂštement stressĂ©es que nous nous levons, sur la pointe des pieds, pour ne pas que le tarĂ© d’Ă  cĂŽtĂ© nous casse la gueule… 😆
On se dĂ©cide de tout ranger super discrĂštement et de descendre toutes les affaires dans la voiture avant d’aller au petit dĂ©jeuner…
J’ai tellement mal dormi… je suis complĂštement claquĂ©e ! Mais la journĂ©e qui s’annonce va ĂȘtre top.

Nous partons juste autours de l’hĂŽtel faire quelques photos en attendant que l’heure du petit-dĂ©jeuner arrive. Le ciel est magnifique.

Le dĂ©jeuner est super bon. On voit des gens arriver et on se dit « He merde… on est foutues ». Et en fait, ce sont aussi des gens qui en ont eu marre de l’enfant qui a criĂ© toute la nuit 😆…

Nous reprenons la route. Nous allons aujourd’hui faire la sortie Baleines Ă  Husavik. Nous avons donc encore pas mal de route Ă  faire (environs 3h)…

On s’arrĂȘte devant un champs de chevaux pour quelques photos « clichĂ©s ».

Nous arrivons enfin Ă  Husavik. Il fait beau, quelle chance ! Cette sortie baleines risque d’ĂȘtre magnifique !
Nous prenons nos places au comptoir et partons rejoindre le bateau.
Anne-Lise apprĂ©hende un peu d’ĂȘtre malade sur le bateau.

Peu de temps aprĂšs notre dĂ©part du port, nous pouvons voir nos premiĂšres baleines ! 😍
Je suis vraiment contente… et en plus trop heureuse pour Anne-Lise aussi.

C’est un festival… il y en a vraiment pas mal et en plus, elles s’approchent du bateau…

A la fin du tour, on nous dit qu’une baleine bleue serait pas loin… je n’en reviens pas ! Une baleine bleue !!!! 😍
Le bateau part en sa direction… et nous avons la chance de pouvoir observer ce gigantesque animal ! On a du mal Ă  imaginer la taille qu’elle fait… mais c’est dĂ©jĂ  trĂšs impressionnant de juste voir son dos…

C’est absolument conquises que nous buvons notre chocolat chaud et mangeons notre buns Ă  la cannelle…
Nous revenons au port et reprenons notre Jimmy pour nous diriger vers Myvatn.
La route passe en mode gravier et nous passons un espĂšce de « passage Ă  vache » (y’a pas de vache mais c’est pour dĂ©crire đŸ€Ł), sauf qu’il y avait un gros trou dissimulĂ© derriĂšre. On a cru qu’on y laisser l’essieu avant du Jimmy ! 😂 Le fou rire !

Nous arrivons Ă  Myvatn et partons aux bains thermaux. C’est un de mes cadeaux d’anniversaire Ă  Anne-Lise 😉.
Petit arrĂȘt sur la route, juste en face des bains. La couleur de l’eau est toujours aussi dingue !

Cet aprĂšs-midi aux bains est juste parfait… on pique de bon fous rires et on profite Ă  fond… l’eau est bonne, la vue sur les volcans alentours irrĂ©el… un super moment.

Nous partons nous acheter une pizza et allons la manger Ă  notre hĂŽtel, Ă  Myvatn mĂȘme. Le prix de la pizza est juste abusĂ© mais bon…
Nous partons nous coucher aprĂšs une bonne petite tisane et de jolis souvenirs dans la tĂȘte 😉.

******************************

Lundi 01 Mai 2017 :

Je me lĂšve un peu plus tĂŽt et part courir sur le volcan Hverfjall.
Il y a énormément de vent. Le temps est couvert mais il ne pleut pas.
C’est dur quand mĂȘme 😅, la montĂ©e au volcan est raide. Je suis seule au monde !

Une fois en haut, je dĂ©cide de redescendre par un autre cĂŽtĂ© du volcan. Il faut toujours rester sur les chemins. C’est interdit de vouloir prendre un pan du volcan qui n’est pas balisĂ©… si tout le monde ferait ça, cela dĂ©graderait les lieux naturels.

Je reviens Ă  l’hĂŽtel, contente d’avoir vĂ©cu cette ascension au petit matin. Je rejoints Anne-Lise et partons au petit-dĂ©jeuner 😋.

On ne va pas se mentir, le moment est plutĂŽt agrĂ©able. Un bon petit dĂ©jeuner avec une vue pareille et une belle journĂ©e qui s’annonce…

Nous reprenons Jimmy pour aller grimper le volcan Hverfjall (le mĂȘme que ce matin).
Nous voyons pleins de gens qui n’ont pas osĂ© se garer au parking du volcan. Il faut dire que la route… ou plutĂŽt, la piste, est chaotique. On pique un fou rire quand on voit nos valises voler dans tous les sens contre les vitres de notre voiture… On arrive sans encombre Ă  notre point de dĂ©part.

Ils ont mis des toilettes mais elles sont payantes… choses qu’il n’y avait pas du tout en 2014. Le tourisme s’est rĂ©ellement Ă©normĂ©ment dĂ©veloppĂ©…

En avant pour grimper ce cratĂšre !

AprĂšs une petite tisane dans le Jimmy pour se rĂ©chauffer, nous partons cette fois direction Dimmuborgir, un lieu rempli de formations de lave en forme de colonnes. Son nom signifie « chĂąteaux sombres ».

AprĂšs cette petite balade, nous repartons direction Hverir. Ce lieu est l’un de mes prĂ©fĂ©rĂ©s.
Des marmites bouillonnantes partout. Ces trous immenses oĂč l’on peut voir la terre vivre, c’est fascinant !
On s’arrĂȘte Ă  un petit observatoire… quelle vue volcanique !

Il y a un vent de malade… quelle force. C’est impressionnant !

Les paysages sont sublimes… On tente de monter en haut du petit sommet mais vu le vent, honnĂȘtement ce n’est pas possible… et pourtant, en gĂ©nĂ©ral, je pousse toujours pour aller plus haut mais lĂ …

Ca pue l’oeuf mais tant pis, nous nous dirigeons dans les fumerolles ! 😅

Cette fois, nous allons au cratĂšre Viti. Le vent est toujours aussi violent.
En arrivant, surprise, le lac est gelĂ© ! Je ne l’avais jamais vu avec de la neige…

Et soudain, le vent est tellement fort qu’il nous propulse des bout de glace dans la face… on surnommera donc ce lac, le lac Roquettes… Sans dĂ©conner, la violence des bouts de glace Ă©tait dingue ! 😂
On renoncera donc Ă  faire le tour… trop de neige, de glace, de vent…
Nous reprenons la route et nous dirigeons vers Dettifoss.

Nous marchons un peu pour arriver Ă  la chute d’eau. Il y a pas mal de neige fondue glissante mais on prend le temps.
Avant d’aller Ă  Dettifoss, on s’arrĂȘte aux chutes d’eau juste avant.

Puis nous arrivons Ă  Dettifoss. Idem je suis surprise de voir encore autant de neige. Je n’avais jamais vu ce lieu ainsi. Quand je le dis qu’on peut aller 20x en Islande et dĂ©couvrir toujours autant de nouvelles couleurs, nouvelles lumiĂšres etc.

Nous repartons avec la musique Ă  fond la caisse (oui c’Ă©tait Queen « I want it all » qui passait Ă  la radio) 😍, pour des fans comme nous, ça ne pouvait pas mieux tomber !
Grosse fiesta dans la voiture !
D’ailleurs, on n’a captĂ© qu’une seule radio pendant notre sĂ©jour… il ne fallait pas ĂȘtre difficile !

Nous avons loué un cottage vers Egilsstaðir.
Nous traversons la zone « sauvage » du Nord, lĂ  oĂč il n’y a RIEN.
Pas contre, nous voyons LE panneau que l’on voulait voir… Ă  partir de maintenant, il est possible de voir des rennes ! On croise les doigts. Anne-Lise a un Ɠil de lynx donc elle devrait pouvoir nous en trouver un !

Nous allons trop loin et nous trompons de route pour nous rendre Ă  notre petit cottage.
On cherche… du coup on prend une petite « route » en parallĂšle de celle oĂč on doit arriver… et lĂ  on arrive dans une faille temporelle. Le temps s’est arrĂȘtĂ© ici… on voit une gamine, dans les 9 ans, en train de danser comme Mia Frye sur un vieux matelas dĂ©labrĂ© devant une ferme, en cote bleue, Ă  cĂŽtĂ© de cadavres d’animaux ??… bordel…. le spectacle est saisissant ! Il aura fallu qu’on attende nos 30 ans pour vivre une expĂ©rience pareille !
On pique un fou rire monumental… on ne va jamais s’en remettre.
Sans dĂ©conner, on se demande comment des gens peuvent vivre ici… comment ils travaillent ? quelle vision ont les enfants ici sur le monde ?
Ca pourrait ĂȘtre vraiment intĂ©ressant de le savoir…
Ils se contentent de peu et en sont surement trĂšs heureux.

On arrive vers notre cottage, et wouha !!! On est trop contentes ! C’est super chou 😊. Nous sommes au milieu de nulle part…

Nous emmenons nos affaires Ă  l’intĂ©rieur et allons voir les chevaux qui sont Ă  cĂŽtĂ©. Ils prennent la pause pour nous 😍.


Nous retournons à notre cottage et on se prépare à manger (nos fameuses soupes). Anne-Lise en profite pour écrire ses cartes postales.

Nous partons nous coucher. Je prends la chambre, Anne-Lise prĂ©fĂšre rester sur le canapĂ© du salon pour tenter de voir les aurores borĂ©ales… mais vu qu’il ne fait quasiment jamais nuit Ă  cette pĂ©riode, il y a vraiment peu de chances…

*********************************

Mardi 02 Mai 2017 :

Je me lĂšve et pars courir un petit coup. Je suis obligĂ©e de faire un peu de route car il n’y a pas beaucoup de chemins par ici. C’est juste pour prendre l’air un petit coup.
A mon retour, Anne-Lise avait prĂ©parĂ© le petit-dĂ©jeuner 😍.

On prĂ©pare nos affaires, le temps que j’aille Ă  la douche, Anne-Lise a fait toute la vaisselle… 😍 Exceptionnelle !

Nous quittons notre beau cottage, on a vraiment adorĂ© cet hĂ©bergement…nous prenons la route, dans un brouillard Ă  couper au couteau.
On trouve quand mĂȘme de beaux endroits pour faire des photos…

L’oeil de lynx d’Anne-Lise repĂšre des rennes !!!! 😍
ComplĂštement excitĂ©es, je m’arrĂȘte en vrac sur le bas-cĂŽtĂ©.

Malgré le brouillard, la journée est exceptionnelle.
Bon, j’avoue que pour repartir avec le Jimmy, c’est galĂšre… je me suis arrĂȘtĂ©e tellement en vrac que je me suis vraiment foutu dans le ravin… en plus, les essuie-glaces se mettent Ă  ne plus fonctionner ! La blague… avec le temps qu’il fait… comment on va faire ?!
J’accĂ©lĂšre comme une dingue pour sortir le Jimmy de la pente… on aura bien rit 😅
Les essuie-glaces se mettent Ă  fonctionner de nouveau… ouf !

Nous nous arrĂȘtons sur une plage de sable noir.

Le Jimmy semble bien petit à cÎté de cette montagne (en partie cachée) :

Nous revoyons des rennes… dĂ©cidĂ©ment….😍

Nous passons devant notre hĂŽtel puis nous filons directement Ă  JökulsĂĄrlĂłn voir les icebergs. J’ai trop hĂąte que Anne-Lise les voit…

Puis d’un coup, je tourne la tĂȘte et je vois des silouhettes sur la droite au loin… je me dis « C’est quoi ? Un groupe de touristes ?? Euh mais NON !!! C’EST UN TROUPEAU DE RENNES!!! »
DĂ©cidĂ©ment aujourd’hui, quelle claque !!!

On se dĂ©pĂȘche d’aller se garer sur le parking de JökulsĂĄrlĂłn… on regarde Ă  peine les icebergs et nous nous dirigeons direction le troupeau, qui devrait ne pas tarder Ă  arriver…
Nous sommes Ă  l’affĂ»t.
On les attend… et d’un coup, ils arrivent !
Quelle impression folle ! La force qui Ă©mane de ce troupeau est intense…

Quel moment magique…
Puis ils s’approchent encore… nous sommes en contrebas mais on sait qu’ils vont arriver…
On a peur de leur faire peur ou qu’ils nous piĂ©tinent, du coup on part et on les laisse gentiment…
Incroyable ! Quel moment.

Nous nous dirigeons vers les icebergs cette fois…

Il y a des phoques qui font les malins ! 😅

Nous reprenons la route et allons nous coucher aprÚs cette journée de folie !

*************************************

Mercredi 03 Mai 2017 :

Nous nous rĂ©veillons. Je pars courir mais il n’y a pas grand chose comme routes par ici… je reviens assez vite Ă  l’hĂŽtel. AprĂšs une bonne douche, nous partons au petit-dĂ©jeuner.
Le buffet est incroyable ! Gaufres, pains, cĂ©rĂ©ales, saumon, poissons marinĂ©s, bref, il y en a pour tous les goĂ»ts ! On s’est clairement gavĂ©es 😅. La preuve en image (premier service) :

Puis nous reprenons la route pour retourner à Jökulsårlón.

Nous sommes encore Ă©bahies par ces icebergs… quelle merveille ! Les couleurs sont encore diffĂ©rentes d’hier…
Au loin, on entend le glacier craquer…

Des phoques se prélassent sur les blocs de glace.

Il y a un sacrĂ© paquet d’oiseaux aussi !

Nous reprenons Jimmy pour aller de l’autre cĂŽtĂ© de JökulsĂĄrlĂłn. Le brouillard est revenu.

Nous allons cette fois sur Fjallsarlon. On s’assoit et Ă©coutons le glacier gronder…

Nous repartons aprĂšs ce moment de calme. Et lĂ , je fais ma blonde…😆
Je m’Ă©tais garĂ©e sur le parking de Fjallsarlon, il y avait des cailloux juste devant pour dĂ©limiter les places on va dire. Sauf qu’en repartant, j’ai complĂštement oubliĂ© ces cailloux … et je suis allĂ©e en marche avant.
Je vous laisse imaginer le bruit terrible…
Le pare-choc s’est dĂ©crochĂ©…
Bref, dĂ©jĂ , on a rit. Puis on s’est inquiĂ©tĂ©es.
Heureusement, un islandais d’un certain Ăąge qui conduisait des touristes Ă©tait lĂ , Ă  les attendre et nous regardait… au fond de moi je me suis dit « p***** il doit bien se foutre de nous… », puis il s’est approchĂ©, il a raccrochĂ© notre pare-choc et est partit, comme de rien.
Un grand Merci à ce monsieur qui, sans un mot, nous a bien aidé !

LĂ©gĂšre griffure et la plaque Ă©tait un peu cassĂ©e đŸ€…

Bon, ben on aura bien rit quand mĂȘme. En mĂȘme temps, vu le nombre de kilomĂštres qu’avait Jimmy, on s’Ă©tait dit qu’il finirait direct Ă  la casse dĂšs qu’on le ramĂšnerait Ă  l’aĂ©roport 😅…

Nous faisons un arrĂȘt dĂ©jeuner devant une cascade.

Petite sĂ©ance photo sur la route (il y avait tellement peu de monde 😅).

Nous arrivons bientĂŽt vers le parc national de Skaftafell.

Puis nous arrivons devant le glacier de Svinafellsjokull…juste avant le parc, et c’est magique !

Nous reprenons cette route magique pour arriver Ă  Vik. Nous traversons des champs de lave, des montagnes sorties de nulle part, c’est juste grandiose !

Nous arrivons bientĂŽt Ă  la magnifique plage de sable noir de Vik.

Nous nous arrĂȘtons boire un cafĂ© (une biĂšre pour Anne-Lise) au bon petit resto que j’adore. Malheureusement, ils n’ont plus de leur gĂąteau aux pommes incroyable !

Direction Reynisfjara pour approcher ces curiositĂ©s volcaniques.

Direction DyrhĂłlaey.

Nous arrivons Ă  SkĂłgafoss.

Nous rejoignons notre maison d’hĂŽte vers Skogar.
La chambre est minuscule mais ça fera bien l’affaire ! Les salles de bains sont propres, c’est donc nickel !

****************************************

Jeudi 04 Mai 2017 :

On se lĂšve et allons dĂ©jeuner dans la maison principale de l’autre cĂŽtĂ© de la route.
En fond, il y a une musique de KalĂ©o que j’adore…

Nous partons pour une petite rando pour tenter de trouver la piscine cachĂ©e dans la montagne…
On doit traverser une riviĂšre complĂštement gelĂ©e… j’en aurais pleurĂ© tellement j’avais mal aux pieds ! 😅

AprĂšs un peu plus d’un kilomĂštre de marche (ça va…), on arrive Ă  la piscine !
On se change et piquons une tĂȘte… super moment… seules au milieu de la montagne comme ça, c’est dingue de trouver une eau aussi chaude…

Au moment de partir, des gens arrivent. Nous sommes donc arrivées au bon moment !

Nous prenons la route pour aller au port, Ă  Landeyjahöfn. C’est d’ici que nous prendrons le ferry pour les Iles Vestmann.
Nous faisons un arrĂȘt Ă  la fameuse Seljalandsfoss.

Nous arrivons Ă  Landeyjahöfn. Le brouillard persiste…
Nous attendons un peu puis embarquons sur le bateau. Jusque lĂ , tout va bien.
C’est aussi un de mes cadeaux d’anniversaire pour Anne-Lise, et elle s’en souviendra !

Le ferry quitte le port de Landeyjahöfn. Et soudain… l’ocĂ©an est dĂ©montĂ©. Le commandant nous avait prĂ©venu.
On va passer 40 min ballottĂ©es. C’est comme si on Ă©tait dans un manĂšge, le cƓur qui remonte Ă  chaque vague… bref, on a les deux la nausĂ©es. C’est horrible. Il est temps que l’on arrive. On a clairement changĂ© de couleur.
J’avoue que j’angoisse Ă  fond. On sera sur une Ăźle au milieu de l’ocĂ©an… s’il nous arrive quelque chose… bref, j’essaye de ne pas penser non plus Ă  mon cĂŽtĂ© agoraphobe…

On arrive sur les Ăźles Vestmann. Je vois que Anne-Lise n’est vraiment pas bien… 😅
Ca m’angoisse un peu plus…
Le brouillard est vraiment Ă©pais ici. On ne voit pas Ă  10 mĂštres !
Bref, nous rejoignons notre hĂŽtel.

Ces Ăźles sont un archipel situĂ© dans l’ocĂ©an Atlantique, dans le Sud de l’Islande. Seule Heimaey est habitĂ©e (un peu plus de 4000 habitants tout de mĂȘme).

ArrivĂ©es Ă  l’acceuil, je fais le check-in, puis on arrive dans notre chambre et lĂ , gros fou rire : Anne-Lise a un chausse-pied accrochĂ© Ă  la capuche 😂😂😂
Je n’en peux plus. J’en pleure de rire.
Bordel mais comment elle a fait pour avoir un p****** de chausse-pied accroché ??!!

Je crois que je ne m’en remettrais jamais. D’ailleurs en l’Ă©crivant je suis de nouveau morte de rire…

On se pose un petit coup… car rien ne va plus pour Anne-Lise. Elle est blanche, mĂȘme transparente… elle a mĂȘme cherchĂ© « HĂŽpital Ăźles Vestmann sur son tĂ©lĂ©phone » 😅 et elle est infirmiĂšre…
Bref, franchement j’angoisse quand mĂȘme. Car si elle ne va pas bien, je ne sais pas trop ce qu’on va pouvoir faire…
Quel beau cadeau d’anniversaire ! 😂

Dehors, le temps est toujours pourri…

AprĂšs un petit moment, on se dĂ©cide quand mĂȘme Ă  aller marcher un « petit coup » en fin d’aprĂšm…

C’est magnifique, malgrĂ© le brouillard… on voit de la lave partout ! Nous montons le volcan Eldfell qui signifie « montagne de feu ». Ce volcan est nĂ© sans prĂ©venir en 1973, rĂ©veillant les habitants de lĂźle pour Ă©vacuer au plus vite. Ce qui est incroyable, c’est qu’il fume encore…
Il y a mĂȘme des maisons ensevelies Ă  moitiĂ©… c’est impressionnant.
Pendant la montée, on prend bien le temps et on discute, comme toujours, de la vie et surtout de tout et de rien.

Nous arrivons enfin au sommet. Il y a un groupe de gens. C’est une excursion et on discute 5 min avec un amĂ©ricain. Il nous explique qu’ils sont venus 1 journĂ©e sur les Ăźles Vestmann et que malheureusement, il n’aura pas vu grand chose. Mais il a l’air conquis quand mĂȘme. On espĂšre que demain le temps s’Ă©claircira pour avoir la chance de voir les paysages qui ont l’air dingues.


Nous retournons Ă  l’hĂŽtel pour un repos bien mĂ©ritĂ©. Anne-Lise va « mieux » mais ce n’est pas encore la grande forme.

*****************************

Vendredi 05 Mai 2017 :

Je me rĂ©veille souvent dans la nuit pour regarder le temps qu’il fait… je me dis que s’il fait beau mĂȘme Ă  5h du matin, j’irais escalader les volcans !
Mais malheureusement, j’ai beau aller voir toutes les demie-heures par la fenĂȘtre, le brouillard est toujours lĂ .
Je suis dĂ©goutĂ©e ! On ne reste que 2 jours et on ne peut rien voir… la dĂ©ception…
Je tourne en rond dans la chambre…

En parallĂšle, je me dis que j’ai jouĂ© un peu avec le feu de revenir ce soir alors qu’on prend l’avion de retour demain… il ne faut pas que le temps se dĂ©grade et que le ferry soit annulĂ©… mais j’essaye de ne pas y penser…

Nous nous levons et partons quand mĂȘme gentiment marcher…on va tenter de voir des Puffins ! 😍

En arrivant en haut d’une petite colline, Anne-Lise n’en peut plus. Elle ne va toujours pas trĂšs bien et prĂ©fĂšre ne pas aller plus loin.
Heureusement, on voit notre premier puffin Ă  ce moment lĂ  !

Ca ne dĂ©range pas Anne-Lise que je continue sans elle mon exploration de l’Ăźle… 😔
Je vais essayer de faire vite…
Par miracle, le brouillard commence gentiment Ă  se lever… je suis trop heureuse. Cette Ăźle se dĂ©voile enfin ! Et j’en suis dĂ©jĂ  complĂštement fan alors que je n’ai toujours rien vu. C’est splendide…


Voici oĂč passe le chemin. Ceux qui ont le vertige ne pourraient clairement pas y passer.

On peut distinguer le tracĂ© du chemin qui longe les crĂȘtes, puis redescend au niveau de la mer…c’est juste magique…

Lorsque je me retourne, je vois le chemins que j’ai empruntĂ©. Vu d’ici, il parait vraiment pĂ©rilleux :

AprĂšs avoir suivi la crĂȘte, je redescends pour vite aller refaire le volcan d’hier : l’Eldfell. Le temps s’est complĂštement dĂ©gagĂ© et ce serait dommage de passer Ă  cĂŽtĂ©…
Je suis triste qu’Anne-Lise ne puisse pas le faire par ce temps quand mĂȘme, c’est pour ça que je me dĂ©pĂȘche. Je passe donc Ă  l’hĂŽtel, oĂč on a laissĂ© nos affaires, et je me mets en mode plus lĂ©ger pour pouvoir courir. Mode « trail » activĂ© !

La montĂ©e dans les roches volcaniques est un peu plus dure, comme dans du sable mais les paysages sont juste incroyables. Tout ce que j’aime… des couleurs dingues. Tout se mĂ©lange, le rouge de la roche volcanique, le bleu du ciel, le vert de la mousse… c’est fabuleux…
J’ai du mal Ă  imaginer que je suis au mĂȘme endroit que la veille. J’avais dĂ©jĂ  adorĂ© dans le brouillard mais c’est encore plus spectaculaire avec la vue.

J’arrive bientĂŽt au sommet. Je vois enfin Ă  quoi ressemble ces Ăźles dans son ensemble… et ce que j’avais lu partout disait vrai : c’est un petit condensĂ© de l’Islande ici… C’est vraiment magique.

Je me pose un petit coup pour profiter de cette vue…
Je peux mĂȘme voir au loin le glacier du fameux volcan Eyjafjöll qui a explosĂ© en 2010 depuis ici…
Je n’aurais jamais pu rĂȘver mieux…

Qui peut bien vivre ici, seul sur cette Ăźle ? c’est juste fou ! En tant qu’agoraphobe, j’avoue que ça ne me tenterait pas trop mais ça doit quand mĂȘme ĂȘtre une sacrĂ©e expĂ©rience de vivre sur une Ăźle Ă  part… Pas emmerdĂ© par les voisins ! 😅 :

Je ne me lasse pas de cette vue…
Le volcan fume encore un peu. Je me dis « et s’il explose de nouveau d’un coup? »

J’espĂšre que Anne-Lise ne m’en voudra pas mais le volcan d’Ă  cĂŽtĂ© (Helgafell) me fait de l’Ɠil… 😅

Du coup je pars vite gravir ce petit volcan… et la vue depuis celui-ci est tout aussi spectaculaire… je vois de lĂ -haut tout le chemin que j’ai empruntĂ© aujourd’hui.

Les couleurs sont fabuleuses…

Puis je repars au pas de course retrouver Anne-Lise.
AprÚs plus de 12 km et plus de 700 mÚtres de dénivelé, me voilà de retour. Absolument conquise par les paysages de cet archipel.

Anne-Lise est dans le hall de l’hĂŽtel, sur le canapĂ© avec le petit chien qui pue 😆.
On part manger une petite pĂątisserie avant de reprendre le ferry… enfin je trouve ma tarte aux pommes favorite !

Nous montons dans le ferry, on se dirige directement dans la cale, histoire d’avoir moins le mal de mer 😆…
Bon honnĂȘtement, on voit directement que la mer sera moins agitĂ©e quand mĂȘme…mais Anne-Lise ne prĂ©fĂšre pas tenter le coup d’aller sur le pont.
J’y vais de temps en temps pour faire des photos…

Au revoir les Ăźles Vestmann ! Magiques…
Je sais qu’Anne-Lise a un peu moins apprĂ©ciĂ©… en mĂȘme temps quand t’es pas en forme, c’est logique. Et dire que c’Ă©tait un de mes cadeaux d’anni… 😂…bon, une chose est sure : elle s’en souviendra !

Nous retrouvons notre Jimmy puis nous dirigeons vers notre dernier hĂŽtel du sĂ©jour, dans un petit cottage trop mignon. C’est notre derniĂšre nuit en Islande… la nostalgie commence dĂ©jĂ  Ă  arriver. Que le temps passe vite !

***********************************

Samedi 06 Mai 2017 :

Nous nous rĂ©veillons dans notre petit cottage… derniĂšre journĂ©e…dĂ©jĂ .
Je pars courir un peu en bord de riviĂšre… puis nous repartons dans la direction de Geysir.
Dans l’auto, la chanson « No woman no cry » arrive, alors que j’Ă©tais en train de la chanter Ă  Anne-Lise (car elle avait mis son bonnet en laine) 😂. La magie des coĂŻncidences…

Nous arrivons Ă  Geysir. Un peu de monde, comme toujours dans le Sud… le Cercle d’Or est toujours prisĂ©…

Puis nous allons Ă  Gulfoss. Sur la route, on peut voir au loin une belle chaĂźne de montagne…

Puis nous reprenons la route pour l’aĂ©roport… Nous dĂ©posons notre petit Jimmy đŸ˜„ qui aura Ă©tĂ© parfait.
Notre vol est Ă  16h50.
Nous dĂ©posons nos bagages et partons en direction de la douane et de la salle d’embarquement. Il y a un monde fou. En plus, le vol est en retard…
Nous ne serons mĂȘme pas Ă  cĂŽtĂ© dans l’avion. Mais je serais juste devant Anne-Lise, sur les derniers rangs de l’avion.
MĂȘme un gosse de 6 ans se retrouve tout seul 😅 la blague.
Nous arrivons vers 23h30 Ă  GenĂšve. On doit appeler un taxi car il n’y a plus de bus Ă  cette heure lĂ … on paye la blinde juste pour 10 min de route mais bon… bienvenues en Suisse 😅.
Nous rentrons trÚs tard chez nous, mais complÚtement ravies de notre séjour !
A refaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :