🌋 Islande: Road-Trip 2014 đŸŒ‹

Durée : 12 jours
PĂ©riode : du 06 au 17 Septembre 2014
Type de voyage : entre amis, road-trip

L’Islande commençait Ă  ĂȘtre dans les « destinations populaires », mĂȘme si on Ă©tait loin de l’engouement qu’elle a provoquĂ© seulement quelques annĂ©es plus tard.

C’Ă©tait un voyage que j’envisageais de faire pour plusieurs raisons.
J’y allais pour rĂ©aliser des rĂȘves de gosse :

– Voir / grimper un volcan
– Voir des baleines
– S’approcher d’un iceberg
– Observer des aurores borĂ©ales

Cette destination est clairement un condensĂ© de rĂȘves que j’aurais pu rĂ©aliser…

Mais j’Ă©tais loin d’imaginer Ă  quel point ce pays m’a bluffĂ©, m’a dĂ©paysĂ© et m’a fait vivre tant d’Ă©motions.


C’est MA destination coup de cƓur… et c’est pour ça que j’y suis retournĂ©e aussi souvent : chaque lumiĂšre est diffĂ©rente. On peut y aller 15 fois de suite et ĂȘtre de nouveau Ă©merveillĂ©. La mĂ©tĂ©o change vite, les couleurs, les saisons… c’est une mine d’or visuelle pour tous les amoureux de nature, de dĂ©paysement et de photos…

J’ai convaincu un couple d’amis pour venir avec moi. . Ils Ă©taient Ă©galement trĂšs motivĂ©s de dĂ©couvrir ce pays aux multiples facettes. Sylvain n’avait pas du tout envie de venir malheureusement 😅.

Nous avons donc planifiĂ©s notre road-trip minutieusement…


A quelques jours du dĂ©part, rebondissement : un volcan est entrĂ© en Ă©ruption…le Bardarbunga ! (rien que le nom fait rĂȘver 😅).
Et quand on sait les consĂ©quence que ça peut provoquer lĂ -bas, on Ă©tait vraiment pas surs de pouvoir partir…

La veille du dĂ©part, rien ne nous empĂȘchait de partir…

Comme d’habitude, je me suis posĂ©e beaucoup (trop) de questions : angoisse du vol, de la mĂ©tĂ©o extrĂȘme, de me retrouver au milieu d’une terre sans secours rapide… bref, la liste n’est pas exhaustive… mais je sais d’avance que je vais ĂȘtre conquise par ce pays.

Voici mon récit de mon premier voyage en Islande, en Septembre 2014.

Samedi 06 Septembre 2014 :

AprĂšs une grosse frayeur concernant notre possibilitĂ© de pouvoir partir, nous voilĂ  dans la voiture pour Mulhouse. J’ai de la famille lĂ -bas et ils ont bien voulu qu’on y laisse notre voiture et nous emmener Ă  l’aĂ©roport. Merci encore 😊.
Mon oncle nous dĂ©pose Ă  l’aĂ©roport. J’ai du mal Ă  croire que l’on va embarquer pour l’Islande. Je commence Ă  stresser quand mĂȘme…
Nous allons donc embarquer pour une destination pourtant qu’Ă  3h30 de vol mais tellement dĂ©paysante !

A l’Ă©poque je me souviens des collĂšgues qui faisaient que de me dire : « Mais pourquoi tu vas dans cet endroit oĂč il fait froid?? ».
DĂ©jĂ , j’adore les destinations nordiques, et c’Ă©tait un tel rĂȘve pour moi que leur question me semblait tout aussi folle ! Pourquoi les gens ne pensaient pas Ă  aller en Islande plutĂŽt ? (bon ok, c’est sur qu’il n’y faut pas chaud, que le soleil ne sera pas forcĂ©ment au rendez-vous… mais c’est un Voyage, et pas des vacances…).

Comme d’habitude, j’apprĂ©hende beaucoup le vol… aller aussi loin sur une Ăźle perdue au milieux de l’Atlantique, la peur d’avoir Ă  vivre une Ă©ruption volcanique aussi terrible que 2010, ĂȘtre bloquĂ©e lĂ  bas… et aussi l’avion : en arrivant sur cette terre extrĂȘme, n’y aura-t-il pas de grosses turbulences ??

14h30, nous décollons.

Finalement, tout se passe bien et nous arrivons Ă  Keflavik sans encombre ni turbulence Ă  16h30 heure locale….

Nous filons Ă  l’agence pour rĂ©cupĂ©rer notre voiture de location… ça nous aura pris au moins 1h30. Et enfin, nous pouvons filer sur les routes d’Islande !
Le temps est maussade mais c’est partit !

Nous sommes directement dans le bain avec cette route qui traverse des champs de lave.

Nous filons rejoindre notre hĂŽtel Ă  Borgarnes.
Il y a une Ă©tape que je redoute depuis que nous avons crĂ©Ă© l’itinĂ©raire : un tunnel d’environs 8km avant Borgarnes… j’angoisse terriblement. Mais finalement, on discute, je respire, et j’arrive Ă  me dĂ©tendre…😅


Nous dĂ©couvrons notre chambre et partons assez vite nous coucher…
Demain, l’aventure commence !

Dimanche 07 Septembre 2014 :

Nous nous rĂ©veillons gentiment. Je vais juste me promener aux alentours de l’hĂŽtel. Il fait gris mais je suis conquise : les montagnes, le fjord… Nous sommes enfin en Islande !

AprÚs un bon petit déjeuner composé de gaufres, saumon fumé et toutes sortes de pains et céréales, nous prenons la route pour visiter la péninsule de Snaefellsness.

Cette fois, notre road-trip commence réellement.

Nous bifurquons pour la pĂ©ninsule. Le temps est… pourri ! Nous n’avons aucune vue. Le brouillard est Ă  couper au couteau. Mais on en prend quand mĂȘme plein les yeux. Qu’est ce que ça doit ĂȘtre s’il fait beau !
C’est d’ailleurs la phrase que je vais dire tout le long de la journĂ©e « Rolala, vous imaginez par beau temps?? » 😅 (la fille qui radote).

A peine arrivĂ©s dans la PĂ©ninsule, nous tombons sur un renard polaire arctique ! Quelle chance ! C’est uniquement dans cette pĂ©ninsule qu’il est possible d’en voir ! 😍

Nous continuons notre chemin parmis quelques champs de lave… je suis juste Ă©bahie…

Nous nous arrĂȘtons Ă  Arnarstapi.

Nous montons un premier petit cratĂšre malgrĂ© la pluie (le Saxholl)… je suis aux anges ! Un rĂȘve de rĂ©alisĂ© !

J’adore ces contrastes de couleurs et matiĂšres…


Nous nous arrĂȘtons boire un bon cafĂ© chaud et manger une pĂątisserie dans un petit cafĂ©. Le temps est vraiment exĂ©crable… nous arrivons Ă  voir Kirkjufell entre 2 vagues de brouillard et une pluie battante.

Kirkjufell

Puis nous reprenons la route… on se demande comment des gens peuvent vivre lĂ … c’est triste avec cette pluie battante 😅.
Nous prenons ensuite une route de gravier horrible (route 54)… il y a des nids de poules terribles et on entend mĂȘme un sale bruit Ă  un moment… la bagnole ne va pas survivre la semaine si on continue ! 😆
J’avoue que je stresse bien Ă  ce moment lĂ . On ne croise PERSONNE. S’il nous arrive quelque chose, je ne sais mĂȘme pas ce qu’on pourrait faire…

Nous arrivons en fin de journĂ©e Ă  notre petit hĂŽtel Ă  BĂșĂ°ardalur.
AprĂšs ĂȘtre allĂ©s faire quelques photos au bord du fjord, nous mangeons un bon burger frites et allons nous coucher.

Lundi 08 Septembre 2014 :

Nous nous levons tranquillement, petit-dĂ©jeunons et rechargeons la voiture pour continuer notre road-trip. Aujourd’hui, nous allons visiter la pĂ©ninsule de Vatnsnes. On peut y voir des phoques !
Nous prenons la direction de Akureyri, notre destination de ce soir.

Nous passons devant de belles cascades… nous sommes en grande partie seuls sur les routes. Pourtant nous avons rejoint un court instant la route n°1.

Nous voici Ă  l’intersection pour la pĂ©ninsule !

En chemin, nous croisons la route de chevaux ! Magnifiques !

La route est bien cabossĂ©e… nous roulons doucement pour ne pas dĂ©molir notre voiture…😅
Il y a des moutons qui traversent assez souvent, autant ĂȘtre prudents.

Enfin, nous arrivons Ă  un parking d’oĂč part une petite randonnĂ©e pour aller voir les phoques.
Je suis tellement heureuse de pouvoir les voir ! 😍

Nous reprenons la route pour HvĂ­tserkur. Ce caillou au milieu de l’ocĂ©an est magnifique…

Le temps est toujours aussi maussade mais on a l’impression que la visibilitĂ© commence Ă  s’amĂ©liorer…
Nous passons au milieu de paysages complĂštement dĂ©serts… parfois une maison, en plein milieu… incroyable.

Et enfin nous atteignons notre point de chute de la journée : Akureyri, la grande ville du Nord !

Nous allons faire quelques courses pour le lendemain matin.

Nous partons nous coucher (moi dans un petit lit suspect et trùs inconfortable 😝)

Mardi 09 Septembre 2014 :

Nous nous rĂ©veillons, sous le soleil ! Nous nous dirigeons aujourd’hui vers Husavik, la capitale de l’observation des baleines ! Nous allons faire une sortie Whale Watching 😍.
Je suis fine excitĂ©e. En plus, le temps est vraiment pas mal pour l’instant ! On croise les doigts pour que ça reste comme ça en dĂ©but d’aprĂšs-midi.
AprĂšs une heure de route, nous arrivons gentiment vers Husavik.

Puis, nous embarquons sur notre bateau en bois ! Encore un rĂȘve qui se rĂ©alise (enfin… je l’espĂšre!).

Le bateau commence à naviguer. Nous sommes habillés de nos superbes combinaisons.

AprĂšs un petit moment de navigation sans rien voir, nous pouvons observer un arc-en-ciel au loin. Le guide nous dit « Allons voir ce qu’il y a au pied cet arc-en-ciel ».



Et lĂ … surprise : des orques !!!
Ça c’Ă©tait clairement un rĂȘve mais JAMAIS je n’aurais pensĂ© en voir ici ! Je pensais voir une baleines Ă  bosses mais pas des orques ! 😍

Je pense Ă  ma mĂšre Ă  qui c’est le plus grand rĂȘve. Il faudra la faire venir !

Pour finir nos 3 heures de navigation, nous voyons aussi une baleine de Mink !
AprĂšs un petit chocolat chaud avec un Buns Ă  la cannelle, nous revenons au port complĂštement conquis… c’Ă©tait juste gĂ©nial !
Nous prenons la route direction Myvatn.

L’Ă©tat de la route se dĂ©grade de nouveau 😅.
Plus nous approchons Myvatn et plus les paysages deviennent lunaires et volcaniques… quelle claque !

Nous nous dirigeons maintenant vers le fameux cratĂšre Hverfjall…
Nous commençons notre ascension dans un vent incroyable…

On arrive sur la crĂȘte et c’est… splendide ! On se croirait rĂ©ellement sur la Lune… c’est juste impressionnant…

Nous faisons le tour du cratĂšre. C’est spectaculaire !

Nous reprenons la route pour les marmites bouillonnantes de Hverir.
En chemin, j’en prends encore plein la vue… le Nord est juste incroyable… c’est tout ce que je rĂȘvais de voir !

Nous arrivons Ă  Hverir. On se rend compte ici Ă  quel point la terre est vivante… il y a d’immenses trous oĂč la boue fait de grosses bulles… c’est un spectacle ! Les couleurs sont magiques…

Ça pue l’Ɠuf mais c’est vraiment sublime !

Nous reprenons la route pour notre hÎtel à Arbot, aprÚs cette journée juste fabuleuse !
L’hĂŽtel, ou plutĂŽt l’auberge de jeunesse, est horrible… je pense qu’on Ă©tait encore plus dĂ©gueulasses en sortant de la douche que si on en avait pas pris ! C’est le genre de nuit qu’on aurait prĂ©fĂ©rĂ© Ă©viter.
Nous annulons donc notre 2Ăšme nuit ici et trouverons une maison d’hĂŽte plus loin pour demain soir…

Mercredi 10 Septembre 2014 :

Nous nous levons dans cette auberge nulle, faisons vite nos bagages et repartons vers Myvatn pour visiter le cratĂšre Viti.
Je suis aux anges… ces activitĂ©s gĂ©othermiques sont juste un rĂȘve !

Le cratĂšre a une couleur incroyable…

AprĂšs cet arrĂȘt magnifique, nous reprenons la route pour aller se baigner aux bains Ă  Myvatn 😋. Un rĂ©gal.

Nous prenons ensuite la route pour Dettifoss. La route est, comme d’habitude, superbe.

A cause de l’Ă©ruption volcanique, la route est barrĂ©e… heureusement, pour Dettifoss, il faut tourner Ă  droite ! Mais ça nous rappelle que si le volcan explose, nous seront bloquĂ©s dans notre itinĂ©raire… un petit stress revient…mais nous surveillons chaque jour.

AprĂšs une petite marche, nous arrivons Ă  cette fameuse chute d’eau, clairement impressionnante ! Elle a le dĂ©bit le plus fort d’Europe !

Nous reprenons la route et nous nous dĂ©cidons de nous engager sur une route en parallĂšle de Dettifoss. C’est un peu une piste… les paysages ont l’air chouettes…
Sauf que l’on n’avait pas pensĂ© Ă  une chose : l’essence. Il ne nous reste juste 1 cran… et lĂ , c’est l’angoisse. Nous sommes au milieu de nulle part (nous n’avons croisĂ© aucune voiture), avec un fond de rĂ©servoir…
Nous entrons dans le GPS la station la plus proche. Elle se trouve au Nord, Ă  environs 50 km… il faut donc continuer sur cette piste… sans s’arrĂȘter… en roulant au rĂ©gime parfait pour Ă©conomiser au maximum.
On a tous la goĂ»te de sueur sur le front 😅… est-ce qu’on va atteindre la station ?
Et aussi, est-ce que la station sera ouverte ???
La tension est Ă  son maximum Ă  ce moment-lĂ .
Au pire, on se dit qu’on appellera les rangers (le numĂ©ro Ă©tait sur les panneaux de la route barrĂ©e)…
AprĂšs 60 km d’angoisse, nous arrivons Ă  la station « N1 Ásbyrgi », notre sauveuse !
Et elle est ouverte… !
On remplit notre réservoir en se jurant de ne jamais refaire cette erreur de débutant qui aurait pu nous gùcher la journée (et plus encore) !

On se dĂ©cide Ă  manger sur place, dans un hĂŽtel qui fait restaurant juste Ă  cĂŽtĂ©…
Plus local, on aurait jamais réussi !
On nous propose quelques plats, il n’y a pas de carte…je prends le vĂ©gĂ©tarien et c’est franchement super bon ! Quelle belle surprise. Nous sommes les seuls clients…


La nuit tombe et nous reprenons la route dans l’autre sens, mais cette fois en la savourant car notre rĂ©servoir est plein ! Les 60 km se passent sans encombre. C’est sublime. Lunaire… nous sommes vraiment au milieu de nulle part…
La lune se couche sur l’horizon, on dirait mĂȘme qu’elle roule dessus…!

En voyant le ciel, je me dis au fond de moi que c’est clairement une nuit Ă  Aurore BorĂ©ale…
Mes acolytes n’y croient pas une seconde mais moi, je ne sais pas pourquoi, j’y crois !

Nous arrivons dans notre maison d’hĂŽte assez tard. On nous montre notre « maison » que nous aurons pour nous tout seul. J’ai ma chambre pour moi.
Et puis, je regarde par la fenĂȘtre… et lĂ , je vois un nuage assez spĂ©cial. Je dis Ă  mes amis que je suis sure que c’est une aurore borĂ©ale… ils ne me croient pas.

Je sors et fais une photo. L’appareil photo est bien plus sensible que l’Ɠil humain. Et lĂ … le choc : c’est bien une aurore borĂ©ale.

Je leur dit de venir. Et petit Ă  petit, malgrĂ© le froid et la fatigue, le ciel s’Ă©claire de plus en plus…
Je n’en reviens pas. Je n’y crois mĂȘme pas…

Je me rĂ©gale niveau photo… je suis frigorifiĂ©e mais je m’en fous ! C’est le genre de nuit que l’on passe UNE FOIS dans sa vie…

Je trouve la bonne combinaison avec les rĂ©glages de mon appareil photo pour rĂ©ussir Ă  capter au mieux ce phĂ©nomĂšne. C’est une histoire d’ouverture et de pause longue…

Mes amis partent au lit aprĂšs un moment, l’intensitĂ© a baissĂ©…
Sauf que moi, je ne peux pas m’y rĂ©soudre. Je reste donc Ă  observer les lueurs vertes. Et soudain, tout s’affole. C’est un feu d’artifice dans le ciel ! Je ne sais plus oĂč donner de la tĂȘte !!!
Je suis lĂ , au milieu de nulle part, Ă©blouie par les aurores… il n’y a plus que moi. Je me sens tellement privilĂ©giĂ©e ! C’est juste incroyable… un des plus beaux souvenirs de ma vie !

Au loin, vers la maison, je vois une lueur rouge… je me demande ce que c’est. Je pense Ă  la lune ou quelque chose comme ça… j’aurais la rĂ©ponse demain 😊

De nouvelles couleurs s’ajoutent…

L’intensitĂ© baisse. Il est dĂ©jĂ  tellement tard… et je suis complĂštement gelĂ©e… tant pis, ça en valait clairement la peine… je n’en reviens mĂȘme pas !
Je décide de rentrer. Je vais charger toutes mes batteries car tout est à plat.
Je vais dans ma chambre, impossible de me rĂ©chauffer… c’est terrible.
Je regarde encore par la fenĂȘtre et vois quelques nuĂ©es vertes… je n’en reviens pas d’essayer de dormir sous les aurores… quel spectacle !

Je passe la nuit Ă  trembler, complĂštement transie de froid… et je n’arrive pas Ă  fermer l’Ɠil quand je vois que des lueurs vertes Ă©clairent encore le ciel…

Je finis par dormir une petite heure sur la matinĂ©e…

Jeudi 11 Septembre 2014 :

La nuit a été trÚs courte pour moi mais je ne regrette rien.
Nous allons au petit dĂ©jeuner dans la maison des hĂŽtes. Ils ont prĂ©parĂ© une table incroyable… des confitures et du pain maison, des cĂ©rĂ©ales… il y a tout…c’est dĂ©licieux.
La communication est difficile, ils ne parlent pas trĂšs bien l’anglais mais on arrive Ă  se faire comprendre….Je leur demande s’ils ont vu le spectacle dans le ciel hier. Oui, ils y sont habituĂ©s, et trĂšs heureux que l’on ai pu le voir.
Je demande ce qu’Ă©tait cette lueur rouge au loin : le fameux volcan en Ă©ruption. Le Bardarbunga.
Je suis scotchĂ©e. Il est pourtant tellement si loin… mais la lave se reflĂšte dans les nuages et il est visible de trĂšs loin… je suis encore plus heureuse !
Ils nous expliquent que si le volcan explose, ils devront partir car la riviĂšre va monter et possiblement tout emporter.
Chaque matin, ils vont dans le jardin relever le niveau de cendre. Ils nous montrent…
Suivant le rĂ©sultat, ils doivent appeler un numĂ©ro spĂ©cial…


Incroyable… ils vivent en « sursis ». A tout moment, leur vie peut basculer… On croise fort les doigts pour que cette explosion n’arrive pas…

Leur chien est trop gentil, nous passons un peu de temps à le caresser 😍 avant de reprendre la route.

Sur la route, on peut voir la traĂźnĂ©e de fumĂ©e qui Ă©mane du volcan…c’est vrai que ce n’est pas ultra rassurant mais les gens vivent ici. Et ils ne peuvent pas s’arrĂȘter de vivre dĂšs qu’un volcan entre en Ă©ruption. C’est une parfaite cohabitation entre la Nature et l’Homme.

Nous prenons la direction EgilsstaĂ°ir. Nous sommes au milieu de volcan… les paysages sont lunaires et magnifiques…

AprĂšs EgilsstaĂ°ir, nous nous dirigeons vers SeyĂ°isfjörĂ°ur. Un copain nous avait dit que c’Ă©tait magnifique.
On tombe déjà sur une jolie cascade.

Puis nous arrivons Ă  SeyĂ°isfjörĂ°ur. Et honnĂȘtement, nous n’avons pas compris pourquoi notre copain avait aimĂ©. Nous ne sommes pas du tout Ă  l’aise. Vraiment une impression trĂšs bizarre ici… les gens nous regardent de travers. Un haut parleur diffuse une liste de noms ou de priĂšres (c’est en islandais 😅) et ça crĂ©Ă© vraiment une ambiance complĂštement malaisante.
AprÚs avoir fait notre pause déjeuner, nous repartons aussi sec sans nous y attarder !

AprĂšs cet arrĂȘt sans intĂ©rĂȘt, nous reprenons la route pour les fjord de l’Est. Les paysages se succĂšdent et c’est absolument magnifique !

La journĂ©e est ponctuĂ©e d’arrĂȘts photos. Et nous nous arrĂȘtons Ă  BreiĂ°dalsvĂ­k pour la nuit.
Les paysages que nous traversons sont sans cesse diffĂ©rents…

Je vais quand mĂȘme voir dehors s’il n’y a pas d’aurore borĂ©ales mais non… je retourne me coucher.

Vendredi 12 Septembre 2014 :

Nous nous levons aprĂšs une bonne nuit de sommeil et continuons notre route. Nous sommes bientĂŽt Ă  la fin des fjords de l’Est mais quelques paysages somptueux nous attendent encore !
Nous avons aussi super hĂątes d’arriver sur un des endroits que l’on attendait tous : JökulsĂĄrlĂłn. Mais ce sera pour plus tard.

Nous croisons des panneaux … incomprĂ©hensibles 😅

La route se met Ă  frĂŽler l’ocĂ©an. Les plages de sable noir se succĂšdent. C’est spectaculaire…

Puis aprĂšs 3h de route, nous posons nos valises Ă  l’hĂŽtel et filons au fameux JökulsĂĄrlĂłn…
Et lĂ , honnĂȘtement, c’est la claque…

On peut mĂȘme voir des phoques au milieu des icebergs…😍

Nous repartons Ă  l’hĂŽtel pour manger. LĂ , des gens nous disent qu’ils annoncent des aurores borĂ©ales ce soir… devant les icebergs, ça peut ĂȘtre dingue !
Nous repartons donc sur JökulsĂĄrlĂłn Ă  la tombĂ©e de la nuit…
Nous ne serons pas déçus… des aurores commencent Ă  danser dans le ciel…
Le seul bémol : il y a beaucoup de gens évidemment.
Je ne vis pas la mĂȘme expĂ©rience qu’il y a 2 jours, mais bon, on ne va pas se plaindre 😄

Au loin, toujours cette lueur rouge de la lave du volcan… 😍

Nous partons nous coucher aprĂšs ce magnifique spectacle.

Samedi 13 Septembre 2014 :

Nous nous levons et allons au petit-dĂ©jeuner. Ce matin, nous retournons au lagon de JökulsĂĄrlĂłn pour naviguer en zodiac autours des icebergs đŸ€©.
Nous nous arrĂȘtons en chemin pour voir le glacier de loin.

Puis nous embarquons, équipés de notre belle combinaison de survie, sur le zodiac !

Nous nous approchons un peu du glacier, mais interdit d’aller plus loin !

Certains icebergs sont imposants et sublimes… on se sent tout petit Ă  cĂŽtĂ© d’eux.

On dirait un sphinx 😍

Nous reprenons la route pour le parc de Skaftafell.

Nous nous engageons dans une petite randonnĂ©e de 8 km qui va nous permettre d’aller voir la belle Svartifoss et d’avoir un point de vue spectaculaire sur le glacier…

Nous arrivons devant le magnifique point de vue…

Nous retournons Ă  la voiture pour rejoindre notre hĂŽtel.

ArrivĂ©e Ă  notre hĂŽtel, ils se sont trompĂ©s dans notre rĂ©servation et n’avaient comptĂ© que 2 personnes. Du coup ils arrivent quand mĂȘme Ă  me trouver une chambre…
Nous prenons le dĂźner dans un petit restaurant pas loin et allons nous coucher.

Dehors, un bus de japonais tente de voir les aurores borĂ©ales. Mais ce soir, c’est ultra nuageux ! Ils ne verront rien…
J’ai du mal Ă  dormir. J’ai d’un coup l’angoisse que le volcan explose et qu’on se retrouve bloquĂ©s…😅

Dimanche 14 Septembre 2014 :

Nous partons en direction de Vik. Aujourd’hui, nous allons explorer le Sud de l’Ăźle et ses plages de sable noir.

AprĂšs Vik et un bout de tarte aux pommes Ă  tomber (la meilleure qu’on a jamais mangĂ©), nous partons pour Reynisfjara Beach.

Les sculptures naturelles sont vraiment impressionnantes… ces orgues basaltiques me bluffent.

La force des vagues est hallucinante…

Nous nous dirigeons pour DyrhĂłlaey. Le brouillard s’empare des lieux… ça donne encore plus une atmosphĂšre mystique…

Nous nous dirigeons maintenant vers certaines chutes d’eau assez connues du Sud de l’Islande.
La premiÚre : Skógafoss. 

Puis Seljalandsfoss. C’est une cascade oĂč l’on peut passer derriĂšre. MalgrĂ© le temps dĂ©jĂ  bien humide, nous nous y risquons…😅

Nous repartons, trempĂ©s vers le cratĂšre KeriĂ°. Le seul endroit que l’on ai payĂ© pour entrer… Ă  cette Ă©poque, tout Ă©tait gratuit en Islande !

AprĂšs avoir pris possession de notre petit chalet, nous partons boire un coup dans le jacuzzi et allons nous coucher.

Lundi 15 Septembre 2014 :

AprĂšs le petit-dĂ©jeuner, nous prenons la route pour aller dĂ©couvrir le site de Geysir… le fameux geyser.

Le Strokkur crache à intervalle régulier.

A quelques minutes de lĂ , il y a la chute d’eau Gullfoss.

Petit passage Ă  la boutique cadeau 😆 inĂ©vitable…

Puis nous reprenons la route pour Þingvellir.

Ici, nous sommes Ă  la frontiĂšre entre les plaques tectoniques nord-amĂ©ricaine et eurasienne…

Nous reprenons la route pour Reykjavik !

Mardi 16 Septembre 2014 :

Nous partons visiter la capitale de l’Islande…HonnĂȘtement, c’est joli, mais on en fait vite le tour… ce n’est pas une Ă©tape obligatoire en Islande d’aprĂšs moi…

Nous tentons un restaurant libanais au centre-ville. Vraiment super bon ! On ne regrette pas notre choix…ça clĂŽture bien notre sĂ©jour.

Mardi 16 Septembre 2014 :

C’est notre dernier jour… ce sĂ©jour aura vraiment passĂ© vite…
Nous prenons la route pour l’aĂ©roport. Le vol est prĂ©vu Ă  15h30. Il y a un peu de retard.

Nous arrivons vers 22h Ă  BĂąle. Mon oncle nous rĂ©cupĂšre. Nous leur avons ramenĂ© quelques petits cadeaux. Nous mangeons avec eux rapidement et prenons la direction de la maison… Nous arriverons donc dans la nuit aprĂšs 3h de route.

Conclusion : MAGIQUE. L’Islande est un pays dĂ©paysant Ă  100% !
Aujourd’hui, l’Ăźle a Ă©tĂ© envahie par le tourisme de masse mais y faire un roadtrip est une expĂ©rience incroyable !
Je suis littĂ©ralement tombĂ©e amoureuse de ce pays 😍.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :