Bishorn – 4153m

Mon deuxième sommet en Alpinisme, en préparation du Mont Blanc.

Pour préparer le Mont Blanc (prévu quelques jours après), je voulais monter en altitude et idéalelement, me trouver un joli sommet à faire pour gagner en expérience.
Le Bishorn (4153m) était l’un de ces sommets qui était sur ma liste. Peu technique. Juste ce qu’il faut pour pratiquer et s’acclimater à l’altitude.

Une semaine avant, je n’avais toujours pas de réponse de la part du bureau des guides pour savoir si assez de gens s’étaient inscrits sur la sortie. Ce n’est que le lundi soir que j’ai eu l’agréable surprise d’apprendre que l’ascension pourrait avoir lieu, car 2 autres personnes étaient intéressées.
Une épine en moins !
Je me demandais vraiment ce que j’allais pouvoir faire pour gagner en altitude si je n’avais pas cette option.

Me voilà donc partie, un vendredi matin pour retrouver les 2 autres filles à Sion.
J’ai proposé de passer les chercher pour monter ensemble à Zinal.

J’arrive à 11h à Sion et nous partons donc pour notre lieu de départ de la randonnée qui nous mènera ce soir à la cabane Tracuit à 3256 m d’altitude.

Mon sac pèse une tonne. Je me dis que je ne suis vraiment pas prête pour le Mont Blanc… il faudra vraiment que j’apprenne à mieux optimiser le poids et le rangement…
Mes chaussures d’alpinisme sont fixées vulgairement à mon sac… c’est vraiment du n’importe quoi !

Bref, nous entamons vers 12h la longue montée de 1600 mètres de dénivelé pour la cabane de Tracuit.

Les filles me racontent un peu ce qu’elles ont déjà fait… que palmarès ! Quasiment tous les sommets de la Suisse ! Ça me donne pleins d’idées…

C’est long… mais plus on monte plus la vue est magnifique.
On arrive enfin à voir notre objectif pour demain !

Bishorn et Weisshorn

La cabane de Tracuit est en vue !

Zinalrothorn

On arrive enfin à la cabane.
On prend possession de notre chambre et on va boire un coup.



La vue est superbe !

Le guide arrive vers 18h30, au moment où le repas sera servi avec le match de foot Suisse – Espagne.
Qui aurait pensé qu’on verrait un match à 3256m d’altitude ? 😅

J’ai un peu mal à la tête mais l’ambiance est bonne.

Puis on va se coucher, après la défaite de la Suisse vers 21h.

Le réveil sonnera à 4h40 demain. Petit déjeuner à 5h.

La nuit est longue, j’attends dans le lit, évidemment, sans trouver le sommeil.
Parfois je vais regarder par la fenêtre… je vois les étoiles. Le sommet du Bishorn se distingue dans la nuit…tout est calme.

Enfin, le réveil sonne. J’étais déjà debout depuis 30 min. Le soleil va bientôt arriver, je commence déjà à voir les lueurs du jour derrière les montagnes… magnifique.


C’est un peu la guerre au petit déjeuner… mais on y arrive !
A 5h45 nous quittons le refuge pour commencer notre ascension.

La vue est magnifique.
Il ne fait pas trop froid.

Nous entamons notre marche avec le soleil qui commence à bien se lever. Les couleurs sont splendides.
La vue sur le Barrhorn est magnifique… et dire que la dernière fois que j’étais là-bas je me disais « un jour je ferais le Bishorn »…

En me retournant, je vois la file d’alpinistes qui nous suit 😱
La plupart ne sont pas accompagnés d’un guide car ils ont attendu qu’on parte pour nous suivre…

On ne fera aucun arrêt avant d’arriver quasiment au sommet, 900 mètres plus haut.
Le rythme est assez fort mais ça me va. Je sens que j’ai quand même du mal avec l’altitude.
Je fais que de me dire « Je vais galérer au Mont Blanc… ».
Le dernier bout pour atteindre le sommet est raide.
Et on arrive dans un nuage, aucune vue 😅. Mais heureuse quand même !
Depuis le temps que je veux faire ce sommet, c’est chose faite. Quelle jolie préparation !

En descendant, je sens direct que mes pieds vont souffrir…
C’est juste l’horreur. Mes orteils tapent au fond de la chaussures, j’en pleurerais tellement ça fait mal ! Je n’ai donc pas choisi la bonne pointure…
Les 900 mètres de descente sont atroces… la vue est belle mais j’ai tellement mal…


Du coup, il faudra donc que je loue de nouvelles chaussures pour le Mont Blanc…

Bien contente d’arriver en bas, nous atteignons le refuge après 1h10 de descente.
J’enlève directement mes chaussures 😅.
Nous commandons un bon rösti avec œuf (ok il n’est que 10h mais je commençais à avoir faim 😅), avant de reprendre le chemin de Zinal, 1600 mètres plus bas.

La descente est longue… vraiment longue…
Heureusement on discute mais la fin est interminable !
Et enfin, vers 14h, nous arrivons la voiture !

Je dépose les filles à Sion et repars directement direction Chamonix sous un temps maussade…

J’ai la tête lourde… et j’atteins enfin mon hôtel (miteux) vers 16h.
Je suis trop fatiguée pour aller me plaindre de la chambre…
Je vais me commander un burger juste à côté vers 17h40 et pars me coucher assez vite, éreintée !

Demain je retrouve Marion pour notre Ascension du Mont Blanc.

Affaire à suivre ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :